Will You Be my Kryptonite ? | feat. Im Yongsoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Will You Be my Kryptonite ? | feat. Im Yongsoo

Message par Meilin Huang le Jeu 2 Mar - 1:50

Will You Be my Kryptonite ?
Or Will You Die Trying to do So ?
  • HUANG
  • Meilin
  • 23 ans
  • Taïwanaise
  • Serveuse
  • Pouvoir :
  • Hydrokinésie
Contexte
featuring Im Yongsoo
Seoul | 2017
Dans un monde où la criminalité bat son plein existe une poignée infime d’êtres humains dotés de super-pouvoirs, tapis dans l’ombre, qui préfèrent agir dans l’anonymat et pour le bien de tous plutôt que de remplacer les forces de police. Seulement, si la majorité font le bien, il en existe une minorité un peu plus mal intentionnée. Lorsqu’on est doté de dons surnaturels, après tout, rien ne dit qu’on doive s’en servir à bon escient… Peut-être nos protagonistes, deux meilleurs amis liés comme deux doigts de la main, en feront-ils les frais...

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 264

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Will You Be my Kryptonite ? | feat. Im Yongsoo

Message par Meilin Huang le Jeu 2 Mar - 2:00

Don’t Look at Me Like That, Don’t Push Me Away no More
Cause I Won't Recall

Meilin & Yongsoo
03.03.2017 | Seoul
Elle court. Encore, et encore, elle s’éloigne des sirènes, des alarmes et des hauts parleurs qui crient aux citoyens de rester éloignés. De la fumée noire et étouffante s’élève dans le ciel orangé. L’aube est là. Haletante, sa fine silhouette se penche en avant, le temps de reprendre son souffle. Mais elle n’a pas le temps de rester ici : c’est trop dangereux. Avant de reprendre son chemin, elle ouvre son sac à dos et jette un œil à l’intérieur. Elle ne sait pas combien il y a exactement. Elle n’a pas tout pris, elle n’a pas eu le temps. Elle regarde devant, derrière. Personne ne l’a suivie, ils ont perdu sa trace. Une fois assurée d’être seule dans cette ruelle, coincée entre deux immeubles dont les sommets commencent à être éclairés par la lumière du soleil levant, elle retire le masque kabuki qui conserve son anonymat. Puis elle détache ses cheveux et secoue un peu la tête, laissant ses mèches brunes voleter dans la brise matinale. Elle lève les yeux vers le ciel. Aujourd’hui encore…



Dix heures du matin. Meilin était déjà debout et finissait de se préparer. Habillée et coiffée, elle avala un bon petit déjeuner avant de se rendre dans la salle de bain pour se brosser les dents et se maquiller. Puis, elle attrapa son téléphone qui reposait au bord de l’évier pour consulter ses messages. Pas de nouvelles, bonne nouvelle. Mei avait rendez-vous à midi avec son meilleur ami pour déjeuner avec lui, puis passer l’après-midi ensemble. Comme d’habitude, ils n’avaient rien prévu de particulier. Ils étaient toujours dans l’improvisation. La plupart du temps, ils discutaient une bonne heure autour de leur repas, puis ils allaient faire un peu les boutiques, le temps de digérer. Ils enchaînaient sur une bonne partie de Dance Dance Revolution, ou alors un bowling, parfois même un laser game. Malgré leurs horaires de travail respectifs, Meilin et lui trouvaient toujours le temps de se voir. Même avec sa facilité à parler aux autres et son optimisme constant, elle n’avait pas tant d’amis que ça. En fait, il était la personne la plus proche d’elle, excluant son père et son chien.

Parlant de chien, son golden retriever vint se frotter à sa jambe alors qu’elle appliquait son gloss préféré - celui à la cerise.

- Une minute, Pao.

Mei pinça ses lèvres, puis baissa les yeux sur lui en souriant. Parfois, elle taquinait Yongsoo, lui disant que son chien était son véritable meilleur ami. Il était vrai qu’elle adorait sa grosse boule de poils crème. Elle lui remis de l’eau fraîche et propre, s’assura qu’il ne manquait de rien, avant de prendre ses clés et d’enfiler ses chaussures. Puis, elle jeta un œil vers une porte à peine entrouverte.

- J’y vais, papa, à ce soir !

Aucune réponse. Mais elle n’en attendait pas. Une dernière caresse à Pao, puis, son sac à main sur l’épaule, elle sortit et ferma à clé avant de descendre les escaliers de l’immeuble un peu vieillot dans lequel elle vivait. Meilin traînait toujours un peu sur la route ; il faut dire qu’elle quittait toujours sa maison en avance. Elle regardait les vitrines, à la recherche d’un quelconque vêtement ou accessoire qu’elle pourrait montrer à Yongsoo par la suite, et guettait également les nouvelles sorties de la boutique de jeux vidéos. La préférée de son meilleur ami. Ça la faisait toujours sourire, de voir les enfants et autres adolescents s’agglutiner devant la devanture exposant de nombreuses consoles et cartouches de jeux, voire quelques goodies. Elle l’imaginait très bien, là, attendant pour avoir le dernier Zelda sorti.

Puis elle s’assit à la terrasse d’un petit café simple afin de boire un thé. En buvant, Mei lu un peu. Elle adorait les romans à l’eau de rose, ou encore les histoires dramatiques. Tout ce qui pourrait la faire pleurer, en somme, bien qu’elle n’était pas du genre à avoir la larme facile en découvrant une fiction. On pouvait aisément deviner ses émotions en regardant son visage, cependant, elle n’était pas de celles à pleurer à la moindre contrariété. Perdue dans sa lecture, elle en oublia de surveiller sa montre, et c’est cinq minutes avant l’heure du rendez-vous qu’elle se rendit compte qu’elle allait être en retard. Souvent la tête dans les nuages, il lui arrivait assez régulièrement de se pointer avec une dizaine de minutes de retard au lieu donné. Le pauvre devait être habitué. Malgré cela, elle se dépêcha de ranger son livre et laissa assez d’argent sur la table pour payer sa boisson.

Elle couru. Encore, et encore, elle bifurqua plusieurs fois, sans se fatiguer. Dans ces moments, Meilin s’en voulait d’être autant dans la lune. Même si Yongsoo lui souriait toujours et ne s’était jamais plaint de son manque de ponctualité quasi constant, elle n’avait pas du tout envie de le faire attendre. Pour une raison inconnue, elle avait toujours le mauvais pressentiment qu’un jour, il ne serait pas là, fatigué de sa négligence. Mais lorsqu’elle arriva au point de rendez-vous, elle le vit tout de suite. Il faut dire qu’il était plus grand que la moyenne. Assez musclé, aussi. Un sourire se dessina automatiquement sur son visage, et elle arrangea sa frange avant de s’approcher de son ami. Elle lui tapota doucement l’épaule pour attirer son attention et, comme à chaque fois, elle entama la conversation avec la même phrase :

- Salut oppa ! Je suis désolée d’être en retard, mais promis, la prochaine fois, je serais à l’heure !

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 264

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Will You Be my Kryptonite ? | feat. Im Yongsoo

Message par Invité le Jeu 2 Mar - 11:36

Séoul, 2017.
Dans un monde où la criminalité bat son plein existe une poignée infime d'êtres humains dotés de super-pouvoirs, tapis dans l'ombre, qui préfèrent agir dans l'anonymat et pour le bien de tous plutôt que de remplacer les forces de police. Seulement, si la majorité font le bien, il en existe une minorité un peu plus mal intentionnée. Lorsqu'on est doté de dons surnaturels, après tout, rien ne dit qu'on doivent s'en servir à bon escient… Peut-être nos protagonistes, deux meilleurs amis liés comme deux doigts de la main, en feront-ils les frais...
Im
Yongsoo
  • 23 ans ◊ Vendeur
  • Coréen
  • Electrokynésie


Guilt follows me like a shadow

- PLAYER 1 → Yongsoo
- PLAYER 2 → Mei

2017/03/03 - Rue commerçante, Séoul.
Yongsoo regarda sa montre pour la deuxième fois depuis qu'il était arrivé, sans surprise Mei n'était pas encore là, pas que ça le surprennent vraiment, le jour où elle arrivera à l'heure sera à marquer d'une pierre blanche. Il s'étire, la nuit dernière a été rude, c'est le moins qu'il puisse dire.

Les éclairs parcouraient le ciel, il se sentait vivant, vraiment comme si tout son corps répondait à cette charge électrique, ne faisant qu'un avec elle. Mais il n'avait pas le temps de s'attarder à ressentir l'électricité autour de lui, il devait agir au plus vite.

Il s'était réveillé ce matin très tôt, tout courbaturé, et avec une vague impression de gueule de bois, bien que n'ayant pas bu la veille. Il s'était levé et habillé en vitesse, pris sa douche et fut prêt lorsque sept heures sonna. Il serait bien resté au lit plus longtemps, mais son patron l'avait appelé en urgence pour une histoire de machine à laver cassée au magasin. Difficile de vendre un produit inutilisable et le bruit courait déjà parmi ses collègues que Yongsoo était un pro des réparations électriques. Du coup à sept heures et demie, il arriva au magasin où il était vendeur et s'attela à réparer ladite machine à laver. Une fois ceci fait et un peu déçu d'être allé au boulot un jour de congé, il s'arrangea avec son patron pour récupérer son lundi matin en échange de ce vendredi matin de travaillé.

Eau et électricité, deux forces de la nature qui s'affrontaient régulièrement dans les nuits de Séoul. L'une indomptable mais en partie contrôlée, l'autre dominée par l'homme mais capable du pire. Les deux toujours liées. La pluie et l'orage, la force et le conduit.

C'est vers onze heures qu'il finit sa matinée et parti rejoindre sa meilleure amie à leur point de rendez-vous habituel. Il avait rapidement jeté un coup d'oeil aux sorties de jeux vidéos mais rien de nouveau ne l'intéressait. Il finit par arriver au point de rendez)vous cinq minute en avance et regardais son téléphone depuis. Les informations parlaient essentiellement de la veille mais il n'y prêta guère attention.

Il n'avait pas réussi à tout sauver, elle en avait récupéré malgré ses efforts. Elle, oui, ça se voyait à sa silhouette, mais une silhouette ne pouvait pas donner plus d'indice sur la personne derrière le masque. Du coup la police continuait de chercher. Il leur donnait bien des indices régulièrement sur ce qu'il pouvait trouver, mais ce n'était jamais des choses permettant de retrouver une identité.

Soudain il sentit qu'on lui tapotait sur l'épaule et leva la tête en direction de sa meilleure amie. Avec un sourire il répondit:

- Je n'en doute pas, Mei.

Il lui prit le bras et l'entraîna à l'intérieur du restaurant en se retenant de rire.

- En tous cas, moi j'ai faim.


Dernière édition par Im Yongsoo le Dim 21 Mai - 16:04, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Will You Be my Kryptonite ? | feat. Im Yongsoo

Message par Meilin Huang le Ven 3 Mar - 13:52

Don’t Look at Me Like That, Don’t Push Me Away no More
Cause I Won't Recall

Meilin & Yongsoo
03.03.2017 | Seoul
Voir son meilleur ami mettait toujours Mei de très bonne humeur. Peu importe ce qui s’était passé la nuit précédente, ou d’autres nuits encore, peu importe qu’il pleuve, neige, vente, qu’elle se casse la figure, brise de la vaisselle au travail, doive supporter un insupportable client, peu importe si son chien a mis des poils partout sur ses vêtements, si son père ne répond plus… Yongsoo était son petit rayon de soleil quotidien. Aussi, quand elle le voyait, un sourire éclatant lui décorait toujours le visage, parce qu’elle ne pouvait pas faire autrement que de lui sourire. Ça se faisait comme ça, naturellement.

Elle le suivit à l’intérieur du restaurant, bras dessus bras dessous, en affichant une fausse mine boudeuse, parce qu’elle savait très bien qu’elle était toujours en retard, et en entendant le rire de son ami, elle savait qu’il se moquait gentiment d’elle. Mais le sourire revint presque aussitôt, car c’était juste comme ça entre eux. On se taquine, se chamaille, mais au fond, on s’aime comme ça. Enfin là, ce que Meilin aimait, c’était les odeurs du restaurant, qui réveillèrent son estomac vide. Etant une jeune femme qui aimait manger presque plus que vivre, elle était toujours ravie de pouvoir goûter à de la bonne nourriture. Surtout en si bonne compagnie. C’est elle qui finit par le traîner vers une table, impatiente de regarder la carte pour décider de ce qui lui ravirait les papilles ce midi. C’est fou comme la vie lui semblait si simple et heureuse en journée, mais si douloureuse le soir tombé.

Comme toujours, le service était impeccable. Un serveur vint les accueillir, leur donna à chacun un verre d’eau avec la carte, et s’assura que tout allait bien pour eux avant de s’éclipser. Mei était toujours impressionnée devant l’efficacité des services coréens. Elle avait émigré cinq ans auparavant, et même si elle s’était faite à la vie dans la capitale, même si son coréen était devenu si naturel qu’on avait du mal à dire qu’elle venait d’un autre pays, certaines choses la surprenait toujours. Agréablement, comme désagréablement. Là, c’était agréablement. Les services taïwanais n’étaient pas mauvais non plus, mais tout paraissait médiocre à côté de l’attention des Coréens envers le client. Tout dans les formes, bien entendu. Car peut-être la serveuse rayonnante de la table d’à côté était morte à l’intérieur, mais en tout cas, il était impossible de le voir en la regardant.

Meilin avait déménagé pour diverses raisons avec son père et son chien. Son rêve était de devenir chanteuse, mais la vie en avait décidé autrement, et elle s’était retrouvée serveuse dans un café assez côté de la ville, sans doute parce qu’elle était plutôt jolie et que son coréen était acceptable à l’époque. Elle avait pris des cours avant de venir, car dans tous les cas, elle voulait faire carrière en Corée du Sud. Elle avait rencontré Yongsoo dans ce café. Il était venu un après-midi, et puis comme il n’y avait pas beaucoup de clients, ils s’étaient mis à discuter, et le courant était bien passé. Mei ne connaissait personne à ce moment-là, et elle avait été bien contente de se lier avec un Coréen aussi vite. Maintenant, ils étaient inséparables, et même si elle n’avait pas un groupe d’amis beaucoup plus étendu aujourd’hui, il lui suffisait amplement. Il était là quoi qu’il arrive.

- Ça te dit qu’on prenne deux plats et qu’on partage les deux ? J’ai envie de goûter trop de trucs…

Indécise. Voilà un adjectif qui qualifiait bien Meilin. Elle était du genre à ne pas savoir choisir, quelque soit le contexte. Un film au cinéma, un jeu vidéo à jouer à la maison, une tenue, un repas… Elle se trouvait toujours à hésiter, et bien souvent, elle demandait l’avis de son meilleur ami. Pour le coup, l’alternative de tout partager avec lui était la plus simple. Sauf pour les vêtements. Partager un repas, dans tous les sens du terme… Ils étaient aussi proches que ça. Elle leva les yeux de sa carte pour le regarder, et lui sourit. Aussi proches que ça, oui.

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 264

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Will You Be my Kryptonite ? | feat. Im Yongsoo

Message par Invité le Mer 29 Mar - 22:35

Guilt follows me like a shadow

- PLAYER 1 → Yongsoo
- PLAYER 2 → Mei

2017/03/03 - Restaurant.
Yongsoo avait choisi une table près d’une fenêtre parce qu’il aimait être dans des espaces ouverts. Un lien avec l’espèce de mini claustrophobie qui le suivait depuis l’enfance, sûrement. Le soleil était haut dans le ciel et on aurait pu se demander s’il y avait vraiment eu un orage la veille. Les rues étaient déjà sèches les passants marchaient sans de douter de quoi que ce soit. Qu'est ce qu'il aurait donné pour être à leur place.

Il sentait le bout de ses doigts le picoter, un peu comme si tout autour de lui était pret à exploser sous le simple commendemant de sa volonté. Les restaurant était parcouru de courants électriques, du sol par le plancher chauffant au plafond avec les appliques qui même en pleine journée aidait à projeter une lumière diffuse dans la salle.

Très vite, cependant, son attention fut accordée à tout autre chose : un serveur venait leur offrir un verre d'eau ainsi que la carte. Avec un sourire, il remercia le serveur et commença à la parcourir d'un oeil pensif. Il connaissait le restaurant depuis longtemps et les plats par coeur, ayant grandit dans la culture coréenne. Il n'était pas contre manger autre chose que des ramyuns, chose qu'il mangeait presque tous les jours depuis deux ans déjà, ceci dit. C'est pourquoi la proposition de Mei ne pu que le ravir.

- Oh, j'aime cette idée!

Il lui sourit et ses problèmes semblent s'éloigner, comme un nuage noir éloigné par la fraicheur d'une brise maritime. Mei avait toujours eu cet effet là sur lui, de le faire sourire, de lui permettre de s'éloigner des choses contrariantes ne serait-ce qu'un instant, aussi court soit-il. Depuis le temps qu'il la connaissait, il ne pouvait le nier, elle était la seule à avoir une effet aussi important sur lui. Et en un temps record en plus. Bien sûr ses potes pouvaient lui faire oublier ses soucis, mais la manière était drastiquement différente.

Un téléphone sonna à la table derrière lui et  sentit l'onde le traverser comme une décharge, pourtant il fit de son mieux pour rien ne laisser paraître, il se devait de conserver bonne figure en toute circonstance. Surtout lorsqu'il n'était pas seul. L'onde passa rapidement et il pu de nouveau se concentrer sur l'affaire en cours.

Il profita de cet instant où il avait levé les yeux de son menu pour la regarder. Dire qu'elle était jolie était sans nul doute un euphémisme dans la tête de Yongsoo. Il avait vu de nombreuse filles et femmes mais pour lui aucune ne pouvait comparer à la vision qu'il avait devant les yeux. Il aurait pu se contenter de la regarder pendant des heures et être simplement être heureux. Bon, ça ne nourrissait pas vraiment son homme et il se doutait bien qu'il ne la méritait pas vraiment, avec tout ses problèmes et ses "responsabilités" mais il était simplement heureux d'être là avec elle.

- Qu'est-ce que tu veux prendre?
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum