La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Yào Wáng le Dim 2 Avr - 0:08

Nom Prénom

Nation représentée : République populaire de Chine
Nom : Wáng
Prénom : Yào
Âge : 23 ans
Date d’anniversaire : 1er octobre 1994

Sexe : Masculin
Taille : 1m69
Poids : 60kg
Nationalité : Chinoise
Cursus suivi et spécialité : Danse traditionnelle











Son animal totem : Même s'il est très dur de définir un animal totem pour Yào, le lapin est celui qui lui conviendrait le mieux. Craintif quand on lui veut du mal, tant que l'on a pas gagné sa confiance, il prendra les jambes à son cou et cherchera à nous éviter. Il a des incroyables réflexes, et une agilité qui font penser au petit animal. Et tout comme lui, il peut-être doux et affectif.

Que peut-on trouver sur sa table de nuit : Un stock d'élastiques, parce que "les cheveux qui viennent devant les yeux c'est vraiment... pénible, en plus ça se perd facilement ces m*erdes". Un petit recueil de poèmes dans sa langue natale pour le mal du pays, et une petite peluche panda pour le manque de tendresse. Rien de bien sérieux de toute manière, Yào n'a pas besoin de grand chose. Ah si, ses écouteurs parce que sans il ne pourrait pas survivre. Et puis une console aussi parfois parce que comme beaucoup de monde, il aime jouer aux jeux vidéos.

Les indispensables de sa garde-robe : Une séparation distincte entre les habits de tout les jours et les costumes de danse. D'un côté des t-shirts et pulls unis, dont la plupart sont blancs, bleu marine ou noirs, proches du corps. Le reste consiste a des jeans noirs, des jeans noirs et encore des jeans noirs, plus des boots en cuir qui remontent au dessus des chevilles. De l'autre côté les costumes traditionnels, flottants et légers, des couleurs vives et chaudes, des tissus à motifs complexes. Oui, cette garde-robe est un véritable paradoxe.

Sa journée parfaite : Debout de bonne heure pour ne pas perdre un seul instant, aucune contrainte, seulement des obligations que l'on s'impose parce qu'on aime cela, par exemple : plusieurs heures d'entraînement intensif, où toutes les goûtes de sueur de notre corps sont écoulées. En partie pour le sentiment de fierté et satisfaction qui en suit. Pourquoi pas sortir en ville, acheter dix milles babioles inutiles, des t-shirts blancs et des jeans noirs. Et puis aussi, se sentir aimé, par de la famille, des amis, ou autres, parce que la tendresse c'est primordial. Une journée où l'on est sûr de n'avoir rien oublié, car il n'y a pas plus désagréable que la sensation de manque. Et dodo très tard le soir, après avoir joué à des jeux vidéos avec des amis. Le sommeil, c'est très agréable, mais ça fait perdre du temps.

Quelle musique chante-t-il sous la douche : N'importe quoi! Les musiques traditionnelles qu'il écoute en boucle contre son gré pendant son entraînement, du hard rock comme du classique, de la pop qu'il prétend être "nulle", pourtant il connaît les paroles par cœur, des chansons stupides qui rentrent dans la tête et qui ne ressortent pas, de la Kpop (mais il ne l'avouera jamais), enfin bref, un peu de tout. Du moment qu'on ne l'entende pas...

Un objet fétiche : S'il en a un, celui-ci ne le restera qu'une semaine, puisqu'il les accumules. Est-ce que "objet fétiche" a encore du sens quand on en a plus d'une dizaine en même temps? La pince à cheveux émeraude que ça mère lui a offert il y a longtemps, son anneau en argent, son porte-clé ultra mignon dont il ne se séparera jamais, les rouleaux de papiers suspendus à son mur dont les écritures lui servent d'inspiration et de motivation chaque matin, son porte bonheur accroché à son portable, son bracelet de pierres précieuses ambrées aux propriétés spirituelles auxquelles Yào croit dur comme fer, et d'autres encore. Il est facile de comprendre que Yào est attaché à la culture et à la tradition de son pays natal en le regardant.

Ses vacances idéales : Pour lui" vacances" rime avec "voyage". Dans son pays natal, ou dans d'autres pays asiatiques, ou alors un parcours à travers l'Europe. Ce n'est pas la destination qui compte au final, du moment que les paysages coupent le souffle, et que le contact avec les habitants soit très fort. Une chose est sûre, c'est qu'il n'aime pas voyager seul, et si cela devait arriver, il cherchera au plus vite à faire des rencontres pour trouver un autre voyageur esseulé qui lui servira de compagnon de route, oubliant rapidement qu'il est très mauvais pour faire les adieux.

Votre petit rituel du soir : Après être rentré de soiré/avoir fini de jouer aux jeux vidéos/avoir fini un entraînement, il prend forcément une douche, bien chaude, s'installe sur son lit pour relire son petit carnet de notes (notes prises pendant la journée, choses importantes à retenir, ou événements qui le font sourire). Il ouvre ensuite son ordinateur pour parler à n'importe quel ami sur n'importe quel réseau, tout en buvant une boisson chaude. Une fois passé minuit trente (minimum), il pense à se coucher.

Le fond d’écran de votre téléphone portable : Des photos de sa famille et de ses amis, aussi cliché que cela puisse paraître, il voudrait que ces personnes soient la première chose à traverser son esprit lorsqu'il allume sur son portable. Beaucoup des ses amis se sont moqués de lui parce que  parfois il est un peu trop fleur bleue. Le pire c'est qu'il essaie de le nier après.

Quelle histoire lui racontait sa maman/son papa/ sa nounou quand il était petit ? : Des légendes chinoises qui lui sont nécessaires pour se rappeler pourquoi il danse. Sa mère était très douée pour décrire les paysages, ils étaient si bien décrits que Yào arrivait à une représentation claire, précise et détaillée en fermant les yeux. Les montagnes parsemées de grands pins, chênes, érables et cerisiers. Les lacs serpentaient autour de ses montagnes, et sur les rares plaines, voire même adossés aux montagnes, se dressaient les villages, les Palais, les temples et autres lieux mythiques. Des princes, des danseuses, des guerres civiles, des séparations, la présence des dieux. Même s'il suit la modernité, il ne peut pas se dissocier de cette vieille image de la Chine.



Raconte-nous !


Yào est certes plutôt petit (enfin, il est dans la moyenne de ses concitoyens chinois) mais on le remarque pas vraiment grâce à ses bonnes proportions, ses longues jambes et son corps élancé. Il est un petit peu bâtit, même si ce n'est pas ce qui marque les esprits lors de la première rencontre; les journées (voire soirées) d'entraînement payent forcément, en plus de l'agilité acquise. Il reste surtout très mince.

Son visage est très anguleux et mâchoire fine lui donne un côté très gracieux, pour ne pas dire féminin -sinon vous risqueriez de l'énerver. Se lèvres son légèrement retroussées et pulpeuses, un autre de ses complexes. Tout comme les mythes, où les femmes comme les hommes ont laissé leurs cheveux pousser, Yào les gardent juste en dessous des épaules, et leur donne le plus grand soin. La plupart du temps, ses cheveux sont regroupés en queue de cheval, ou en chignon. Son regard perçant et déstabilisant ne met pas vraiment à l'aise. Son nez est droit et ses joues proéminentes. Même s'il n'aime pas beaucoup son visage, il ne fera jamais de chirurgie, car il n'a pas assez confiance en ce genre de pratiques.



Si l'on devait choisir quelques mots pour décrire Yào, ce serait : persévérant, rigoureux, affectueux, passionné, et impressionnable.

Maladroit avec les mots et ses sentiments, il a souvent recours à des formulations alambiquées pour s'exprimer, l'incompréhension et les quiproquos sont très vite arrivés. Il peut sembler un peu froid ou timide lors des premières impressions, mais ce ne sont évidemment que des impressions. Il a juste peur de mal faire, de décevoir. Il rencontre donc des difficultés pour faire le premier pas  vers l'autre. Il ne dit jamais clairement quand il est mécontent, se tait quand il est en colère.

Cependant, quand on commence à le connaître il se laisse bien plus aller, ses rires et ses sourires deviennent plus sincères, et accorde sa confiance. S'il se braque en disant "tu m'énerve" ou "tu peux être vraiment stupide parfois" par exemple, cela veut seulement dire qu'il est vexé, parce qu'il est plutôt susceptible, même s'il ne se l'avouera jamais. Mais sa compagnie est plaisante, son côté bon publique lui donne quelque fois l'image d'un petit enfant, qui admire et adore facilement. De plus, il est quelqu'un de loyal et d'attentif, qui prend en considération chaque conseil qu'on lui donne.
Finalement, si l'on atteint une intimité assez élevé avec lui, on se rendra compte qu'il est extrêmement sensible et émotif, qu'il pleure et se déteste pour presque rien, pour finalement rire aux éclats 5 minutes après. Il déteste être seul, alors, quand il en a besoin, il comble son manque d'affection avec sa collection de peluches qu'il trouve adorables.

Il ferait absolument tout pour sa famille et ses amis, il en devient parfois surprotecteur. On peut lui reprocher aussi d'être bruyant, têtu et lâche. Il se défile rapidement quand les choses ne lui plaisent pas, mais se bat pour ce qui lui tient à cœur. Il croit à la chance, aux signes, aux portes bonheur, au zodiaque et tout ce qui relève de la superstition. Sans son petit grigri et son bracelet, il commencera la journée avec des mauvais pressentiments, une crainte de malchance. Il essaye de faire toujours de son mieux, car il a peur que son karma le punisse. 


Il n'y a rien de surprenant dans le choix disciplinaire de Yào, toute son enfance il a baigné dans la littérature classique chinoise, les légendes comme l'histoire de Chine, les costumes traditionnels, les superstitions, les poèmes, et la danse. Sa famille était une ancienne famille noble, et, même si les titres ont été abolis lors des révolutions, les Wáng ont gardé une certaine notoriété. Son père est un célèbre écrivain qui a gagné plusieurs prix, et sa mère est une poétesse assez reconnue aussi. Même si leur style littéraire est plutôt classique, les deux sont très ouverts d'esprit, et ont parfaitement accepté que Yào soit absorbé par la danse, masculine comme féminine. Il a commencé vers l'âge de 10 ans, et à présent il a obtenu la grâce, la souplesse et l'agilité de Xiao Mei dans "Le secret des poignards volants" (bon, peut-être un peu exagéré). Etant fils unique pour des raisons évidentes : politique de l'enfant unique, il n'avait personne avec qui s'occuper. Alors il passait beaucoup de temps avec ses cousins, surtout un en particulier, assez éloigné par les liens du sang et la nationalité (japonaise).

Mais alors, pourquoi aller dans une académie d'arts en Italie, alors qu'il aurait pu rester et vivre dans l'univers qui l'inspire?
Plusieurs petits événements tâches qui, regroupés ensemble, forment un ras-le-bol général et un besoin de nouveau. Premièrement, son père, qui avait pourtant encouragé son souhait, commence à lui parler de "devenir un véritable homme mariable", ou revendique sa danse "trop féminine". Yào adore son père, mais ce changement de comportement l'a rendu vraiment confus. Ensuite, une rupture un peu douloureuse et véritablement stupide puisque la relation était menée en secret, des coups de gueule de la part des deux parties, enfin ça ne rimait plus à rien. Et pour finir, l'épanouissement rendu impossible à cause des tensions évidentes dans son pays natal.
Donc, des raisons relativement légères mais dans un même laps de temps, qui ont poussé Yào à vouloir partir.

Mais partir où? Yào ne le savait pas tout à fait. Alors qu'il recherchait un peu partout sur le globe, en se demandant s'il ne pouvait pas simplement rejoindre la Diaspora chinoise pour ne pas être trop perdu, son cousin éloigné japonais lui a parlé de son académie. Celui-ci passait par une période d'anxiété, Yào avait très envie de le rejoindre pour le réconforter, même s'il savait qu'il allait le repousser. Il a tout de même commencé à se renseigner sur l'académie. Puis, il a fini par se dire que c'était la meilleure occasion pour découvrir de nouvelles danses, de nouvelles cultures et de nouvelles personnes. Parce qu'il tournait en rond dans sa grande demeure traditionnelle. Ça a été très facile pour sa mère d'accepter son départ, elle le comprenait et voulait qu'il s'épanouisse le plus possible. Pour son père, c'est une autre histoire, mais il n'avait pas son mot à dire. Yào savait parfaitement que cette réaction était seulement due à l'inquiétude et l'attention que son père éprouve pour lui. Yào rêve d'être un jour un père protecteur et aimable comme lui. Après quelques accolades, ses parents l'ont laissé partir, lui faisant promettre de revenir le plus souvent possible.


Et toi ?

Pseudo : Neky ou Kanar (sérieusement, ce que vous voulez)
Âge : A quelques mois de l'indépendance guhuhu~
Depuis combien de temps rp vous ? : Je n'ai pas compté, mais j'ai beaucoup rp, et sous différentes formes (pas sur CB, c'est du nouveau pour moi). Et puis pas que du rp sérieux hihi~
Comment avez-vous trouvé ce forum ? : Un canadien m'a attaqué avec son Caribou, et m'a crié dessus en disant "Inscris-toi EH!!" je rigole désolée krapo <3
Code du règlement : Validé par DEL
Des commentaires ? : En me faisant agresser ce matin, j'ai vu que vous étiez très gentils, enfin j'espère qu'il n'y aura pas de problèmes!
Ah et sinon quelques trucs à savoir pour mes temps de co : il arrive que mes parents éteignent internet vers 22h30 mais ce n'est pas tout le temps le cas, je suis à l'internat donc difficile de me co en semaine.

avatar
Messages : 7

Date d'inscription : 01/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Invité le Dim 2 Avr - 0:09

Bienvenuuuuuuuue Neky <3
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Matthew Williams le Dim 2 Avr - 0:18

Bienvenue toi. :D
Je te défends de mentionner les rp' "pas sérieux"
avatar
Messages : 155

Date d'inscription : 07/02/2017

Age : 20

Localisation : Dans un igloo, duh.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Invité le Dim 2 Avr - 0:20

selamat datang, Yao :D *non, je ne mettrais pas du chinois pour souhaiter la bienvenue~ :3*
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Océane Mancham le Dim 2 Avr - 0:24

Bienvenuuuue c:
avatar
Messages : 49

Date d'inscription : 17/02/2017

Age : 20

Localisation : Au soleil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Meilin Huang le Dim 2 Avr - 0:25

Il est bo.

Bienvenue à toi. <3 Je t'aime, mais je te l'ai déjà dit, voilà.
Si tu as la moindre question, sonne-moi sur Skype. N'hésite jamais. :D

_________________





the more you know:
avatar
Messages : 331

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Yào Wáng le Dim 2 Avr - 0:27

Merci à tous <3

Krapo (?) : Merci toi :D T'inquiète moi non plus j'assume pas

Ryan : Tu m'en voudras si je te réponds merci en français? :')

Mei : Moi aussi je t'aime! Merci pour ton aide! <3
avatar
Messages : 7

Date d'inscription : 01/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Invité le Dim 2 Avr - 0:35

Je suis même pas validée mais je m'en fous, je m'en fous, je m'en fous, je suis heureuse de voir un Yao. Sexy boy.

J'exigerai un lien futur, quand on sera tous deux validés. Obligatoirement.

Voilà :'D Semi-bienvenue alors vu que tu as posté ta présentation après moi mais que tu t'es inscrite avant.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Invité le Dim 2 Avr - 0:35

Bienvenue parmi nous ♥ :DD
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Yào Wáng le Dim 2 Avr - 0:47

Le FC je le dois beaucoup à Krapo :) tellement bizarre de t'appeler comme ça j'aurais préféré Rima

Si tu veux~

Et merci à vous deux!
avatar
Messages : 7

Date d'inscription : 01/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Ivan Braginski le Dim 2 Avr - 4:13

Ptn il est vraiment parfait Yao.

Bienvenue par ici <3
avatar
Messages : 178

Date d'inscription : 04/02/2017

Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par Yào Wáng le Dim 2 Avr - 11:38

Merci beaucoup! ♥
avatar
Messages : 7

Date d'inscription : 01/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parole divise. La danse est union. [Yào Wáng]

Message par El Direttore le Dim 2 Avr - 11:46

nous te souhaitons la bienvenue !

Ta fiche est validée, te voilà donc élève du Da Vinci College !

Tu commences donc désormais un cursus de Danse, spécialité Traditionnelle
Ton numéro de chambre est le n°12
Tu peux dès à présent RP en ChatBox et dans les forums, de même que tu peux commencer ton Journal intime ou rédiger ta Fiche de relations.

Dans tous les cas, encore bienvenue et bon jeu sur Art Program Hetalia !

avatar
Admin
Messages : 164

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 63

Localisation : Dans les couloirs

Voir le profil de l'utilisateur http://artprogram-hetalia.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum