I want it all | ft. Ivan Braginski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I want it all | ft. Ivan Braginski

Message par Angélique de la Roche le Ven 26 Mai - 13:22

Monaco, 2017.
Entre les lumières, les soirées, les voitures de luxe, les yachts innombrables; Monaco est un lieu où l'argent coule à flot et surtout, circule. Quoi de plus facile alors que de surfer sur ces flux et en faire son profit? Les casinos deviennent vite le lieu d'échange, celui où les jetons se perdent dans des tours de trop aux machines à sous, où le poker est roi et la roulette reine. C'est là où se rendent les gens ayant besoin de beaucoup d'argent rapidement, il savent qu'ils seront bien accueillis. Tant qu'ils remboursent ce qu'ils empruntent, bien sûr.
De la Roche
Angélique
  • 25 ans
  • Monégasque
  • Dirigeante de casinos


« I want money, power and glory
I want money and all your power, all your glory
Alleluia, I wanna take you for all that you got
Alleluia, I'm gonna take them for all that they got »
Roll the dice or take a card, you're in my world anyway.

Angélique observait la salle depuis les caméra de surveillance installées dans son bureau, comme elle le faisait tous les soirs. Très peu encline à se mêler à grande foule qui se pressait chaque soir au portes du Monte Carlo Bay pour perdre de l'argent à la roulette ou au poker, elle préférait se balader dans la salle principale lorsqu'elle organisait des soirées privées où elle choisissait les invités, ou mieux encore lorsque la salle était vide de tout clients.
Parce qu'Angélique n'aimait qu'une seule chose : l'argent. Et peu importait les moyens de l'obtenir, tant qu'elle en possédait toujours plus.
Elle prêtait bien entendu son argent à quiconque venait le lui demander, avec pour simple sécurité d'en voir le retour le nom et prénom de son emprunteur. Débitrice de bon nombre de personnes dans la Principauté, elle avait assuré de cette manière un pouvoir colossal.
Malheureusement, seul deux des quatre casinos de Monte Carlo lui appartenait et, bien que cela fut le double de ses concurrents, ce n'était pas du tout suffisant pour elle. Elle savait pertinemment cependant qu'il complotait contre elle et c'était bien pour cette unique raison qu'elle s'assurait la loyauté de leurs hommes de mains un à un. Chacun d'eux avait une faiblesse, le tout était de la trouver et de poser une épée de Damoclès juste au dessus.

Ce soir, précisément, elle avait reçu un homme de seconde main de Gianni Convelco, le propriétaire du Sun. L'homme en question, Enzo Viazzi, avait été impliqué quelques jours plus tôt dans une affaire de braquage sur une banque monégasque et il était activement recherché par la police. Angélique le savait et avait joué dessus pour s'assurer son premier espion au sein du clan Convelco, chose qu'elle avait eu bien du mal à faire jusque là. Evidemment, il était parfaitement possible que toute l'affaire ne soit qu'un terrible piège tissé par Gianni et même si elle savait délier la plupart des secrets en discutant, la chose n'avait pas été aisée.
Apparemment, l'opération avait été menée au vu et au su de Gianni, chose dont elle doutait fortement, connaissant l'intérêt que portait l'italien pour tout ce qui touchait de près ou de loin à ses hommes. Bien sûr une telle opération aussi mal préparée qu'elle l'avait été ne pouvait qu'échouer et ce fut le cas. Deux des complice de Viazzi avaient été arrêtés, eux aussi hommes de mains du clan Convelco.
Et Enzo Viazzi était le seul à s'en être sorti.
Tout ceci paraissait donc fort louche, mais il s'agissait également d'une chance en or, il lui aurait été difficile de simplement y renoncer.

Angélique poussa un long soupir et s'enfonça dans son fauteuil en cuir, croissant les bras sous sa poitrine. Elle ne savait pas trop quoi faire à vrai dire. Après un moment à fixer le vide devant elle sans rien dire ou faire, elle regarda son bras droit, Ivan, seule autre personne de la pièce. Et le seul a y être autorisé en toute circonstance.

- Qu'est ce que tu en penses? Est ce que tu crois que c'est un piège ou simplement une occasion en or?
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 49

Date d'inscription : 20/03/2017

Age : 20

Localisation : Chez Chanel, à dévaliser la boutique.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I want it all | ft. Ivan Braginski

Message par Ivan Braginski le Sam 27 Mai - 12:08

participant 1participant2participant2

I want it all

Ivan Braginski. 28 ans. ex-prisonnier.
Physique: Sensiblement le même, mais en plus musclés.  Il a divers tatouages, souvenirs de prison.
Mental: La prison ne lui a pas exactement fait du bien. Il se montre plus cynique, plus impitoyable.

Monaco, 2017.
Entre les lumières, les soirées, les voitures de luxe, les yachts innombrables, Monaco est un lieu où l'argent circule à flot. Quoi de plus facile alors que de surfer sur ces flux et en faire son profit? Les casinos deviennent vite le lieux d'échange, celui où les jetons se perdent dans des tours de trop aux machines à sous, où le poker et roi et la roulette reine. C'est là où se rendent les gens ayant besoin de beaucoup d'argent rapidement, il savent qu'ils seront bien accueillit. Tant qu'ils rembourse ce qu'ils empruntent, bien sûr.
À la demande d’Angélique, il s’était rendu dans la salle de surveillance, loin du brouhaha des joueurs, des machines, de la déception et du bonheur malsain issus du jeu. Il lui arrivait lui même de s’y retrouver, mais c’était toujours avec d’autres idées derrière la tête. Ramasser des informations, garder un oeil sur les visiteurs d’une autre perspective, et puis, jouer lui-même de temps à autres. Il avait ses vices.

Il se tenait donc dos aux écrans de surveillance, et face de mademoiselle Angélique. Il n’était jamais réellement bien loin d’elle. Il lui en devait beaucoup, après tout. Sans elle, il serait probablement encore en train de croupir derrière les barreaux, à purger une peine absurde.

Car Ivan avait passé un temps considérable en prison. Une histoire de traffic qui a mal tourné, ça en est venu aux armes, et on se doute de la suite.

Il sait bien qu’il pourrait encore s’y retrouver, puisqu’il n’avait pas exactement réintégré une vie civile, innocente. Puis de toute manière, il ne pourrait pas vivre comme un honnête citoyen. Il a trop baigné dans les bas-fonds, trop connu l'envers du décor, pour ça. De toute manière, cette idée de retourner en prison lui semblait tellement peu plausible maintenant. Après tout, il avait confiance. L’empire de la Roche avait du pouvoir. Il suffit de ne pas faire de faux-pas.

Et justement, là était le problème. C’est qu’il n’avait pas le pouvoir entier. La fortune des Monégasques transitait d’une main à l’autre, de même que celle de sources plus... sales. Impossible donc de tout contrôler, mais c’était un bon début. Sauf qu’actuellement, ils se retrouvaient actuellement dans une situation délicate. Un véritable dilemme. Ils venaient de recevoir un homme issu du clan concurrent, les Convelco. Ça c’était mal passé pour eux, peut-être même trop mal passé. Cet homme, répondant au nom d’Enzo Viazzi, était le seul à avoir échappé aux mains de la police et maintenant il se retrouvait chez eux.

Ils se retrouvaient dans une situation délicate. Certainement, ils pourraient l’utiliser, mais peut-être avait-il déjà reçu des instructions similaires de la part de Convelco. Et se retrouver avec un genre d’agent double pouvait rapidement mal tourner.

Mais ça, c’était ce que n’importe qui aurait déduit, à force de réfléchir, de manière posée. Angélique demandait son avis à Ivan. Et Ivan ne se montrait pas toujours rationnel.

-Je crois que c’est comme au jeu. On ne peut jamais gagner gros sans prendre de risques.

Tant qu’ils sont calculés bien sûr. Bien qu’ici, ça s’apparentait plus à la roulette russe qu’à tirer miser des jetons. Ivan se doutait bien que c’était sans doute son côté plus téméraire qui parlait, celui qui l’avait envoyé au bagne dans le passé, mais après tout c’est comme ça qu’il avait toujours vécu. Malgré tout, il était persuadé qu’ils allaient s’en sortir, comme toujours. Et puis, ça pouvait rapporter beaucoup. Sauf qu’il ne fallait pas oublier que c’était le clan Convelco qu’ils avaient en face d’eux, et non pas de vulgaires débutants.

-Concrètement, on risque quoi ? Si c’est un piège, mais qu’on assure nos arrières, on devrait pouvoir gérer ça.

Il y avait toujours moyen de peser le pour et le contre, mais il est d’avis que les mathématiques ne sauvent pas toujours, et que parfois c’est les paris les plus improbables qu’on remporte.
©linus pour Epicode
avatar
Messages : 118

Date d'inscription : 04/02/2017

Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I want it all | ft. Ivan Braginski

Message par Angélique de la Roche le Lun 29 Mai - 0:32

« I want money, power and glory
I want money and all your power, all your glory
Alleluia, I wanna take you for all that you got
Alleluia, I'm gonna take them for all that they got »
Roll the dice or take a card, you're in my world anyway.

Angélique fixa Ivan un moment, elle jaugeait sa réponse, analysait les risques encourus au vu des gains potentiels.
Evidemment l'enjeu était colossal, c'était l'occasion rêvée de mettre la main sur le Sun et posséder alors 3 des 4 casinos de Monaco, ce qui entraînerait sans aucun doute la fin de l'empire Convelco et avoir enfin la main mise sur les docks et donc le transport de marchandises.
Mais d'un autre côté, ça serait mettre en jeu son propre empire, donc le Monte Carlo Bay et le casino de Monte-Carlo, ses contacts au sein de la police, du gouvernement et proches de la famille royale, son contrôle des convois routiers et bien sûr tous ses hommes et toute sa fortune.

Fortune qu'elle s'était faite en cinq ans à peine et qui s'élevait à plusieurs millions.

Mettre tout ça sur le fil pour une opération qui n'était pas sûre d'aboutir lui faisait mal au coeur.
Mais le russe avait raison, on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs. Et l'enjeux était simplement trop important pour laisser passer une telle occasion. Elle gardait cependant un léger pressentiment mais elle en avait déjà eu tellement qui s'étaient avérés infondés ou qui au final avaietn débouchés sur une situation encore plus avantageuse que la précédente qu'elle n'y prêta guère attention.
Elle plissa les yeux et nettoya ses lunettes avant de répondre :

- Je pense que ça vaut le coup, oui. C'est risqué c'est sûr mais quand a-t-on jamais fait des opérations sans risques?

Elle jeta un regard aux écrans de surveillances, Enzo Viazzi était affairé à perdre encore plus d'argent à la roulette. Toujours plus d'argent pour elle et les siens, tant pis pour les autres. A une table de poker, le chef de la police monégasque, Felipe Grand, était à deux doigts de remporter une copieuse somme, ce qui lui permettrais presque de rembourser la dette qu'il devait à Angélique depuis 3 ans et qui s'accumulait de jour en jour.

- Est-ce que je devrais gérer ça maintenant ou bien attendre un peu que les choses se tassent et que Giazzi soit au bout du rouleau?

Elle s'adressait toujours au russe lorsqu'elle mettait au point un plan d'attaque, elle était le côté rationnelle et sécuritaire, il était toujours plus dans l'action et la témérité, le résultat de leur action commune était très souvent spectaculaire. Elle restait cependant le cerveau et c'était toujours elle qui avait le dernier mot, quoi qu'il advienne.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 49

Date d'inscription : 20/03/2017

Age : 20

Localisation : Chez Chanel, à dévaliser la boutique.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum