A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Invité le Mar 7 Fév - 22:22

Vargas Lovino

Nation représentée : Italie du Sud.
Nom : Vargas.
Prénom : Lovino.
Âge : 22 ans.
Date d’anniversaire : 17 mars.

Sexe : Masculin.
Taille : 1m73.
Poids : 63 kg.
Nationalité : Italienne.
Cursus suivi et spécialité : Architecture et sculpture, spécialité stylisme et modélisme









Votre animal totem : Son animal totem serait sûrement le chat sauvage. Voilà qui n'est pas très original mais, pourtant cette petite boule de poils lui va comme un gant. Fainéant de nature il ne manque pas une occasion de faire la sieste ou de se la couler douce quand la situation ne l'intéresse pas. Pourtant, quand il se sent en danger personne n'est aussi rapide que Lovino pour s'éclipse.
Que peut-on trouver sur votre table de nuit : On y trouvera normalement son cahier à croquis qu'il ne quitte que rarement et son téléphone.
Les indispensables de votre garde-robe : Euh...  Vous avez trois heures ? Monsieur n'est pas en stylisme pour rien pour lui tout ce que contient son armoire remplie à ras bord est indispensable. Des vêtements  de tous les horizons, pour toutes les occasions, même les plus étonnantes.
Votre journée parfaite : Une journée au calme loin du stress et du bruit, avec son frère et un bon repas.
Quelle musique chantez-vous sous la douche : Lovino ne chante pas sous la douche, il a appris à ses dépends que la salle de bain résonne énormément et que l'eau ne suffit pas à couvrir sa voix quand il se perd à fond dans une chanson. Un objet fétiche : La guitare de son grand-père, lui et Feliciano les ont reçus quand ils étaient jeunes l'instrument de charmes ultimes face aux femmes. En plus de sa guitare Lovino possède un collier que lui a donné sa grand-mère quand il avait réussi pour la première fois à jouer du piano sur scène devant un public. Une espèce de petite montre à gousset monter sur une chaîne cuivré, au dos de celle-ci se trouve un piano en reliure doré. Un vrai porte bonheur pour lui.Vos vacances idéales : Une semaine au calme loin du stress et du bruit, avec son frère et un bon repas.Votre petit rituel du soir : Il relit ses notes de la journée et fait sa petite routine beauté, crème hydratante..Le fond d'écran de votre téléphone portable : Son fond d'écran ? Évidemment une photo de lui et de son frère tout deux très souriant devant la maison de leurs parents.Quelle histoire lui racontait sa maman/son papa/ sa nounou quand il était petit ? : Petit sa mère lui racontait beaucoup de contes mais, il aimait par-dessus tout celui de Chichelin, petit enfant né d'un pois chiche et qui apporta joie et bonheur à sa mère. Bien sûr il ne l'avouera jamais.



Raconte-nous !



L'italien est un garçon charmant, élégant. Son visage à des traits fins, plutôt agréables à regarder.  Des cheveux courts et bruns. Lisses, ils ont une séparation au niveau de son œil gauche. Son atout principal est son regard, ses yeux changent de couleur en fonction de la luminosité sur une large gamme de nuance. Vert, noisette, ambre ou encore brun foncé comme ses cheveux mais, ce qui se remarque plus c'est l'intensité avec laquelle il vous regarde surtout quand ses sourcils ne sont pas froncés et qu'il n'a pas son regard blasé et sa moue râleuse qui rebutent quiconque tentant d'aller vers lui. Un atout parfaitement mit en valeur par les lunettes qu'il porte quand il travaille, il s'agit d'une monture noire légèrement ovale sur le dessous créée par une marque italienne lambda.

Sa silhouette est plutôt fine, sans être trop maigre et son teint est légèrement halé. Romano est un jeune svelte. Et même si sa carrure est loin d'être la plus muscler de l'établissement cela ne l'empêche pas d'être souple et agile. Il y a une raison à la routine du soir crème hydratante de notre italien, sa peau de bébé sans aucune pilosité s'assèche à une vitesse impressionnante, si bien que s'il oublie dans mettre ne serais-ce qu'un soir il se retrouve le lendemain avec la peau qui gratte et des rougeurs.  Souvent les mains dans les poches, il n'en reste pas moins fier et garde le dos droit, le nez levé. Côté vêtements, l'italien aime s'habiller assez classe avec des vêtements souvent chers lorsqu'il en a l'occasion, portant des habits de marque, italien bien évidemment. Il se vêtit assez simplement au quotidien, simplement mais, pas négligé non plus, on ne sait jamais sur qui on peut tomber dans la rue, une jolie fille notamment.


Élève très grossier même envers ces professeurs à certaines occasions. Il a un certain penchant pour le tabagisme avec une moyenne de deux, voir trois cigarettes par jour, moyenne augmentant en période de stress ou de fort énervement. L'italien a également tendance à bien aimer le vin, surtout s'il est originaire de son pays. Au point de devenir excessivement affectueux s'il est trop imbibé d'alcool. De plus, il a tendance à s'endormir en cours, surtout lors de celui de 15h. Il y a même des rumeurs qu'il aurait déjà touchés à la drogue.

Lovino est loin d'être un simplet et à part son frère qui le connaît depuis leur enfance personne pour l'instant ne le connaît vraiment. Il ne parle pas beaucoup aux autres élèves et reste le plus souvent à l'écart sauf si on vient lui parler. Son frère est l'une des choses les plus importantes dans sa vie, très jaloux quand on l'approche il se montre également très protecteur et est toujours là pour lui dans les bons comme dans les mauvais moments. Une attention que son frère lui rend bien. C'est un chieur difficile à vivre, il aime se plaindre à longueur de journée et trouve toujours quelque chose qui le dérange, que ce soit le temps qu'il fait, quelque chose qu'il n'aime pas ou encore son humeur. Fainéant comme pas possible lorsqu'il n'est pas intéressé il essayera toujours d'esquiver les réunions ou regroupement surtout s'il doit y faire bonne figure.

Il est bourré de mimiques plus drôles les unes que les autres. Il parle rapidement et en gesticulant les bras et les mains comme s'il jouait dans une pièce de théâtre à chaque fois qu'il ouvre la bouche. Il a du mal à prononcer une phrase sans insulte même si avec les femmes ces insultes ce transforment le plus souvent en compliments. Il ne peut s'empêcher de soupirer quand il croise quelqu'un de mal habillé ou sans aucun style apparent. Parfois sans raison apparente il lui arrive d'avoir une gestuelle légèrement efféminée, quand il se regarde dans un miroir, quand il passe une main dans ses cheveux pour ce recoiffer, quand il réfléchit il a l'habitude de doucement caresser ses lèvres ou encore quand il croise les jambes.

Lovino aime les femmes, il les adore et il ne peut pas supporter d'en voir une triste ou en train de pleurer. C'est l'un des seuls moment où son naturel gentil remonte. "Les femmes sont des princesses, leurs sourires sont les plus belles pierres précieuses en ce monde, en faire pleurer une est un crime connard." Quand on est élevé dans un univers ou les filles sont surprotégées forcement il y a un choc culturel avec ses étrangers sans aucune manière. Si Lovino considère une fille comme sincère il n'hésitera pas à venir l'aider, la soutenir et la faire sourire. Il lui sortira des blagues stupides, la fera rire avec sa maladresse et son sourire gêner absolument craquant. La meilleure chose pour être populaire auprès des femmes c'est de ne pas vouloir l'être particulièrement et être sincère, naturel avec elles.


Alors, soyons clairs, ce que Lovino Vargas n'aime pas est inscrit sur une liste qui fait 88km de long et chacune de ses petites choses et une raison de râler et d'insulter son monde si bien que même quand rien ne le dérange des "putain" ou "merde" viennent se joindre à la conversation. Très vulgaire il faudra passer au-dessus de ses nombreuses insultes pour trouver les quelques compliments que celui-ci pourrait bien vous dire. N'attendez surtout pas qu'il soit à court d'insultes s'il y a bien un vocabulaire que l'italien maîtrise à la perfection c'est celui-ci.


S'il y a bien une chose dont Lovino se fout c'est l'avis des autres, rares sont ceux dont l'intérêt compte ou à qui il fait attention. Que les gens ne l'aiment pas ne lui fait ni chaud ni froid il s'aime comme il est et ne compte pas changer pour plaire. Trop fainéant pour ça. Très intelligent mais également très méfiant il ne fait que rarement confiance aux gens qui l'entourent.


Gagner l'amitié de ce solitaire trop méfiant c'est comme gagné le gros lot à la loterie, ses amis se retrouve avec un compagnon fidèle et sincère, car oui il l'est puis viennent les problèmes. Entre ce que Lovino se crée à cause de sa grande gueule et ceux qui lui arrivent dessus malgré lui, être son ami n'est pas toujours facile. Il aura aussi du mal à s'excuser, à reconnaître ses torts. Mais c'est un fêtard qui adore faire la fête et écouter de la musique entouré d'amis.

Légèrement extrême dans ses réactions Lovino reste un garçon solitaire au cœur tendre qui ne montre ses bons coté qu'à ceux qui ont prouvé être digne de cette honneur. (Oui il se prend un peu pour le roi du monde sur ce point)


L'enfance de Lovino fut marqué par un événement essentiel à sa vie présente, la naissance de son frère deux ans exacte après sa naissance. Un petit frère deux ans plus jeune mais, pourtant tout aussi talentueux que lui, ce ne fut pas chose facile à accepter. Serte les deux frères étaient très complice Feliciano suivant son frère partout, ils vivaient coller, jouaient ensemble, faisaient des conneries ensemble, mais bien vite le petit frère voulu imposer sa loi et alors là les années difficiles commencèrent. Feliciano était un garçon gentil mais, avec de très fort excès de colère quand il restait trop longtemps en compagnie du caractère chiant de son frère, on ne compte plus les nombreuses fois ou les deux frangins avaient fini à l'hôpital. Morsure, griffure, coup de poing ou d'objet volant non identifié, tout était permis. Oh ce n'est pas qu'ils ne s'aimaient pas, c'était peut-être qu'ils s'aimaient trop et avaient besoin d'un peu d'espace pour grandir librement sans être influencé par l'autre. Puis vers leur dix ans tout commença à aller mieux, leur complicité revenue Lovino reprit son rôle de grand-frère protecteur et Feliciano sa place de petit frère chouchouter qui aime embêter son grand-frère. Aujourd'hui encore ils leur arrivent de se disputer mais, ce n'est jamais aussi violent et jamais bien long, l'un ne pouvant pas se passer de l'autre.

Depuis toujours Lovino aime créer, dans sa famille l'art et la création c'est une tradition que tout le monde rejoint de bon cœur. Être élevé dans une famille d'artiste donne souvent des vocations d'artiste, touche à tout Lovino avait d'abord commencer par la musique il jouait de nombreux instruments : piano, violon, guitare,... Curieux de nature il aimait tester tout ce qui lui passait sous la main, il avait essayé le chant mais, en entendant sa mère et son frère chantaient dans une telle harmonie il avait fini par se rendre à l'évidence que ce ne serait pas dans la chanson qu'il ferait carrière. Il avait ensuite testé la peinture mais, loin de le passionner cet art calme l'endormait plus qu'autre chose. Ce n'est qu'à l'adolescence qu'il comprit. En Italie le style c'est comme une seconde peau, quand Lovino commença à ne plus trouver son style dans les magasins il se mit à le coudre. Cette curiosité mal placé lui fit découvrir une nouvelle passion. Il aimait créer mais, pas n'importe quoi, il aimait créer des vêtements. Au début pour lui et son frère, Feliciano lui dessinait parfois des tenus que Lovino s'entraînait à fabriquer (surtout des robes) puis de fils en aiguille il fabriquait et imaginait pour toute sa famille et ses amis. Il regardait les gens dans la rue, les magasines, s'inspirait, modifiait,.. Il rentrait dans les magasins et changeait les ensembles sur les mannequins ce qui lui valut de nombreuses réprimande. Le temps passa et c'est quand il se rendit compte qu'il ne pensait plus qu'à créer des vêtements nuit et jour qu'il comprit qu'il avait trouvé sa voie. Le choix de son école fut vite fait, son frère ne parlait que du Da Vinci College lieu ou les artistes de tous les horizons viennent se perfectionner dans leurs arts respectifs.

Mouais... Mais bon entre ce que dit Feliciano et la réalité il peut s'agir un putain de ravin. Un matin il tomba par hasard sur une page que son frère avait laissée ouverte sur leur ordinateur en commun, le site internet de l'établissement rubrique anciens élèves, cette page regroupait pleins de commentaire, de photos ou encore de vidéo de la vie au Da Vinci College. L'une en particulier interpella. La description de l'interview parlait d'une jeune styliste mondial qui venait de finir son cursus en stylisme modélisme. Les commentaires de fangirl ou fanboys le repoussait un peu mais bon autant prendre des renseignements sur cette école...

"La vidéo toute récente datait de seulement quelques jours, la jeune femme au look impeccable et à la coiffure très coloré était assise en face d une journaliste celle-ci ne devait pas avoir plus de la trentaine.

Journaliste: - Enchantée C.S nous sommes ravis que vous ayez accepté de répondre à quelques questions concernant votre cursus au sein du Da Vinci College. Déjà comment allez-vous ?

C.S: - Je vais très bien je vous remercie.

Journaliste: - Je vais donc vous présentez auprès de nos auditeurs. C.S jeune styliste au talent inné vous êtes entrée à la Da Vinci College à l'âge de 20 ans puis pendant vos études vous avez gagné le prix international des jeunes espoirs du style. Aujourd'hui vous venez de terminer vos études. Quels sont vos projets pour l'avenir  ?

C.S: - Dans l immédiat je n'ai pas vraiment de projet si ce n est que je prévois un grand voyage.

Journaliste: - Vous partez en voyage ? Une envie d'évasion ?

C.S: - Pas du tout. Le Da Vinci College est une école internationale ou j'ai rencontré des gens de tous les horizons, ce que je souhaite maintenant est de visiter ses pays et découvrir les styles ou technique qu'ils utilisent. Une fois mon voyage terminé je lancerais ma première ligne de vêtement.

Journaliste: - Merveilleux projet. Triste de quitter le Da Vinci College  ?

C.S: - Oui très. J'y ai rencontré des artistes exceptionnel et des enseignants passionnés et motivants.

Journaliste: - Quel est votre meilleur souvenir de ses dernières années ?

C.S: - Si on évite toutes les soirées de l'établissement et toutes les bêtises que nous avons bien pu faire avec mes amis je dirais que c'est le jour du concours de jeune espoir du style. Ce sont mes amis qui m'ont poussé à m'inscrire et le jour du défilé à Paris ils sont tous venus pour m'encourager c'était très émouvant et réconfortant.

Journaliste: - Une dernière question. Que diriez-vous aux jeunes gens qui hésitent à venir étudier au Da Vinci College en section stylisme et modélisme ?

C.S: - Question difficile... Je leur dirais de se lancer sans avoir peur. J'ai longtemps hésité à m'inscrire ici puis quand l'une de mes amies proches est entrée en section musique elle m'a poussé à venir avec elle. Vous n'aurez pas tous quelqu'un pour vous pousser à faire vos choix donc venez par vous-même. Peut importe qui vous êtes ici il y aura forcement une place pour vous.

Journaliste: - Merci beaucoup d'avoir répondu à nos questions C.S. "

Il y aura forcement une place pour vous... Ces mots avaient donné à  Lovino une énergie nouvelle. C.S il retenu ce nom depuis ce jour, les mots de la femme qui l'avait entraîné sans même le vouloir à venir au Da Vinci College. Et le voilà dans cet établissement de fou furieux.

 


Et toi ?

Pseudo : Kumi.
Âge : 999 ans non je ne vous permet pas de me dire que je suis vieille.
Depuis combien de temps rp vous ? : Depuis pas longtemps.
Comment avez-vous trouvé ce forum ? : Il a l'air sympathique (pour l'instant) Mouhahahaha.
Code du règlement : Validé
Des commentaires ? : Ou est la cafétéria ?.



Dernière édition par Lovino Vargas le Lun 13 Fév - 20:49, édité 11 fois
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Invité le Mar 7 Fév - 22:49

ALORS TOI BIENVENUE DÉJÀ.

Ensuite, tu permets, je t'agresse dans une étreinte fraternelle super pas virile. *gros câlin, mode Teletubbies*

Et sinon, toi et moi on va avoir des choses magnifiques à se dire par mp ♥


Dernière édition par Feliciano Vargas le Mar 7 Fév - 22:53, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Arthur Kirkland le Mar 7 Fév - 22:50

Bienvenuuue sur le forum !

Bon courage pour les quelques petits trucs qu'il manque (avatar, code du règlement) ! Et n'oublie pas je reste dispo en mp si il y a quoique ce soit !
avatar
Messages : 156

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 21

Localisation : Sûrement à la bibliothéque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Meilin Huang le Mar 7 Fév - 22:58

BIENVENUE <333

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 264

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Kiku Honda le Mar 7 Fév - 23:07

Bienvenue :33 J'espère que Kiku et Lovi pourrons avoir une relation *amicale si possible/pan/*
avatar
Messages : 88

Date d'inscription : 04/02/2017

Age : 20

Localisation : Dans les nuages

Voir le profil de l'utilisateur https://kikutrashcan.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Sondre Kjell Olsen le Mar 7 Fév - 23:24

BIENVENUE.
avatar
Messages : 174

Date d'inscription : 27/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Gilbert Beilschmidt le Mer 8 Fév - 2:08

Hello par ici !

Tout d’abord, encore bienvenue sur le forum et bravo pour avoir terminé ta fiche aussi vite !

Malgré tout, avant de te valider on aimerait revenir sur quelques points avec toi. Rien de bien méchant tu verras, après tout tu débutes, c’est normal et on est là pour t’orienter au mieux !

Pour commencer tes descriptions sont un peu légères. Pas dans le sens où elles sont courtes, mais celui où elles semblent survoler ton personnage et c’est très dommage.
Un petit conseil est de ne pas hésiter à en faire des caisses. Décrire un maximum de choses en détails et de retirer ensuite le superflu ! Ça t’aidera à équilibrer tes descriptions même dans le rp.

N’hésite pas non plus, pour cela, à t’approprier vraiment ton personnage et lui donner des traits physiques et mentaux que l’on ne retrouve pas dans l’œuvre de base. Tu peux t’inspirer des stéréotypes sur les Italiens (par exemple le fait qu’ils parlent vite et avec les mains), leur culture (ils sont à l’origine de la Comedia Dell’ Art, donc beaucoup d’expression physique/gestuelle aussi) tout ça pour agrémenter ton personnage avec des petites choses. Qui sait un grain de beauté par ci, un bout de gras pas là, une carrure spécifique. (Par contre, il est assez courant que la couleur des yeux change selon la luminosité, rien de magique là-dedans. Simple effet d’optique.)
Construis ton personnage à l’image de son pays et à l’image que tu t’en fais aussi ! Tu ne t’en amuseras que plus lorsque tu le joueras !

Il en va de même pour ton histoire, n’hésites à détailler un peu plus son enfance, son cadre de vie lorsqu’il était petit. Des choses comme ça.

Enfin, on comprend que tu es sans soute pressée de jouer son personnage sur le forum, mais ne te mets vraiment pas la pression et prend le temps de retravailler ta fiche si tu en as vraiment besoin pour le faire.

On espère que ce pavey ne te décourage pas, ce n’est vraiment pas le but et si tu as des questions/des angoisses/des doutes, n’hésites pas à nous en parler !

Bon courage pour les modifications, amuses-toi à le faire surtout !

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   
avatar
Messages : 224

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Gilbert Beilschmidt le Jeu 9 Fév - 17:11

Hey !

Merci pour les modifications, c'est nettement mieux mais encore quelques petites choses sont à revoir :

- Son rituel du soir est pour le moins, étrange. Certes c'est un Italien il aime la tomate et c'est son droit, mais cette obsession avec ce fruit est un trait qui le rend trop proche encore du manga. Pourquoi ne pas nous raconter s'il se douche, s'il a des soins particulier, s'il prépare ses affaires pour le lendemain ou pas ? N'hésites pas à le "banaliser" un peu, il n'en sera pas moins intéressant, ne t'en fait pas. Il y a suffisamment de diversité dans le quotidien pour que cela n'arrive pas !

- Encore une fois, les yeux qui change de teinte selon la luminosité, cela n'a rien de magique, c'est pareil pour tout le monde. Un bleu clair peu tirer vers le gris, un marron vers l'ambré, un vert vers le jaune. On voudrait éviter les descriptions dites "grosbil" ou des descriptions physique trop élogieuses. Personne n'est parfait et Lovino peut très bien être agréable à regarder et avoir un beau regard sans avoir des yeux "magiques".
Tu peux à la limite nous décrire comment son regard peut changer en fonction de ses humeurs, s'il est plutôt expressifs ou non. Cela étayera en plus ta description, que tu peux aussi compléter avec des détails type : sa pilosité, son teint, s'il a des marques particulières, un petit défaut de peau (sècheresses, rougeurs, calosités à force de courdre, ect), pour "colorer" un peu le personnage.

- Le plus important, relis-toi plusieurs fois. On a noté quelques petites fautes et si jamais tu peux utiliser le site Bon Patron pour t'aider !

Ce sont des détails, mais qui peuvent avoir leur importances, on te laisse sur ces petites choses, encore bon courage pour les modifications et à la moindre question n'hésite pas!

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   
avatar
Messages : 224

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Invité le Jeu 9 Fév - 23:47

Allez je retente ma chance après avoir réaliser quelques modifications.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: A man without style it is like pasta without bolognaise that doesn't have any flavour.

Message par Gilbert Beilschmidt le Ven 3 Mar - 14:10

Hello ! o/

Du nouveau par ici ?

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   
avatar
Messages : 224

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum