Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par Toris Laurinaitis le Mar 7 Fév - 23:29

Laurinaitis Toris

Nation représentée : Lituanie
Nom : Laurinaitis
Prénom : Toris
Âge : 19 ans
Date d’anniversaire : 16 février 1997

Sexe : Masculin
Taille : 1m70
Poids : 67 kilos
Nationalité : Lituanien
Cursus suivi et spécialité : Littérature









Votre animal totem : Son animal totem est pour le moins intéressant, en effet, il s'agit du blaireau. Pas très sexy on doit l'admettre mais il qualifie bien le lituanien de part son côté pacifique. Mais aussi de part le fait qu'il soit frileux et méfiant. Sa fidélité ressemble en tous point à celle de Toris lorsqu'il place sa confiance en quelqu'un. Il s'inquiète rapidement. Autant le blaireau que Toris sont inoffensif ainsi qu'ils aiment la paix, les conflits sont très peu pour eux.
Que peut-on trouver sur votre table de nuit : Une petite pile de roman d'Edgar Alan Poe ainsi qu'un ou deux petits recueils de poésies.
Les indispensables de votre garde-robe : Il a un style vestimentaire banal et assez simple, il n'apprécie guère l'originalité, enfin sur lui. Alors dans sa garde robe on trouvera des chemises blanches ou de couleur claire et des pantalons droits foncés. On compte également dans ses vêtements quelques accessoires qu'un frileux garde toujours à portée de main, notamment des écharpes.
Votre journée parfaite : Une journée parfaite est-elle vraiment envisageable lorsque l'on à peur d'un peu tout, surtout de l'échec ? Une journée parfaite serait une journée simple, où il pourrait composé sans buter sur une page blanche, page blanche qu'il redoute tant depuis son enfance. Une journée tranquille entre amis.
Quelle musique chantez-vous sous la douche : : Pour cela il faudrait qu'il chante sous la douche mais lorsqu'il se laisse prendre d'un air dans sa petite tête il s'agit bien souvent des comptines que l'on chante enfant à l'école.
Un objet fétiche : : Son journal qu'il ne quitte sous aucun prétexte, il va en cours avec et passe ses soirées à écrire à l'intérieur. Il s'agit d'un recueil comportant tous ses écrits depuis qu'il avait commencer à écrire pour son propre plaisir.
Vos vacances idéales : On pourrait dire que des vacances idéales seraient des vacances à l'air libre, allongé dans l'herbe de la campagne, un chapeau de paille sur la tête à rêvasser en regardant les nuages passer au dessus de sa tête, ce genre de vacances calmes, sans grande prise de tête, il les affectionne grandement.
Votre petit rituel du soir : Il écrit dans son journal son ressentit sur la journée, Toris lit ensuite quelques poèmes et éteint ensuite sa lampe de chevet.
Le fond d’écran de votre téléphone portable : Une citation venant de l'un de ses auteurs de roman favoris, on pourra ainsi y lire, sur un fond noir, l'inscription "Ceux qui rêves éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui rêvent qu'endormis. -E.A.Poe"
Quelle histoire lui racontait sa maman/son papa/ sa nounou quand il était petit ? : On lui lisait des poèmes, ce qui fit naître, très tôt chez lui, l'envie d'en écrire, d'apprendre à maîtriser et à jouer avec les mots.



Raconte-nous !

Description physique

"un aveugle n'a pas besoin de miroir"

Le miroir ovale reflétait ainsi  un jeune homme, balte et plus précisément lituanien qui se prénommait Toris. Le reflet était celui d'un jeune homme de 19 ans de taille moyenne. Sa peau était assez pâle et cela s'expliquait par le fait qu'il avait la fâcheuse habitude, enfant, de se renfermer dans sa chambre à l'abris de la lumière. Pour écrire, rêver, s'évader et surtout penser à autre chose. Le psyché renvoyait l'image d'un jeune homme portant des cheveux de couleur tirant vers le brun châtaigne mi long, ces derniers lui tombant sur les épaules que l'étudiant balte attachait souvent en queue de cheval, laissant deux longues mèches encadrer son visage doux et presque féminin. Les prunelles que renvoie en miroir étaient vertes proche d'un vert pomme foncé, un vert pomme bien mur et marqué par une âme créatrice. Lorsque l'étudiant redressait ses mains pour les observer à travers le reflet, elles étaient montrées comme fines, douces et féminines bien que marquées par la callosité formée à force d'écrire à la main.

Il est une jeune personne de santé fragile. En effet, Toris ne supporte que très peu les plats épicés. Il tombe facilement malade bien qu'il se couvre toujours assez lorsqu'il doit sortir en temps de pluie ou de grand froid. Ainsi on trouve assez aisément dans sa garde robe des écharpes ainsi que de longues vestes chaudes. Il est quelqu'un pour ainsi dire d'assez frileux.

“On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées” - Hyppolyte  Jaine


Description mentale

“Tant qu'on vit, on s'instruit et pourtant on meurt bête."

Si l'on interroge les proches du lituanien, les proches en qui il place sa confiance, on peut entendre à plusieurs reprises qu'il est un jeune étudiant sérieux, parfois même trop ce qui l'empêche de bien apprécier une petite plaisanterie voir même d'en faire qui peuvent mériter un petit sourire. Afin de suivre dans la lignée de son sérieux Toris est un littéraire, un philosophe, rêveur et un poète, du moins il tente de réfléchir sur des questions assez complexes, comme une passion chez lui. Il est assidu en cours et suit avec intérêt même les matières qui lui causes quelques difficultés.

Malgré son côté sérieux voir militaire il est une personne qui est généralement de bonne humeur. Il est une personne joviale et souriante, ainsi il apprécie grandement prendre soin des autres comme une sorte de figure de grand frère.
Cependant, derrière son doux sourire il cache une personnalité introvertie et déprimée, Toris, lors d'un échec, à la fâcheuse tendance à baisser très facilement les bras. Il est rapidement contrarié pour de petites choses insignifiantes et se décourage rapidement. Enfin, il est un jeune homme en manque sérieux de courage, Toris ne ne supporte pas la vue du sang et il est une personne très peureuse.


Histoire

“Un rêve passe derrière ses paupières, au fond de ses yeux noirs, comme un reflet d'obscurité dans l'eau d'un puits.” Thomas B. Reverdy

L'étudiant arpentait les couloirs de l'école d'art qu'il venait d'intégrer, le brun poussa la porte de sa chambre. Retrouvant enfin le calme de son petit monde, il attrapa dans dans son sac à dos un journal dont la couverture était rouge foncée. Il s'assit en tailleur sur son lit et attrapa un crayon de papier. Il l'ouvrit sur une page vierge et commença à gratter son papier blanc cassé de la mine de son critérium. Il y inscrivait, dans ce journal depuis son plus jeune âge, des écrits mais aussi le récit de ses journées. Il tenait ainsi une sorte de journal intime qu'il aimait lire parfois le soir pour se remémorer son enfance. Parfois il riait un peu et s'amusait à corriger ses anciennes fautes d’orthographes. Il tourna les pages vers le début afin de retrouver la première page du journal. Il eut un sourire nostalgique. Toris caressa la page lentement, cette page relatait son début à l'école, le fait qu'il avait du mal à se faire des amis et sa passion pour l'apprentissage, passion qui l'habite toujours autant.

Né à Vilnius le 16 février 1997, Toris Laurinaitis habitait une petite maison dans la campagne lituanienne, loin de la ville et loin de son école. Malgré la distance il ne perdait pas la foie et y allait chaque jour avec le sourire aux lèvres, à pieds. Il y passer de longues et agréable journées, quand ses camarades de classe ne l'embêtaient pas pour ses “cheveux longs de fille” ou ses bonnes notes qu'il obtenait grâce à sa facilité d'apprendre et son amour pour l'apprentissage, cela commença à décourager le lituanien mais ses parents, derrière lui, l'encourageaient à continuer dans sa lancée.

Pour aller au collège il devait prendre le bus, des trajets toujours plus longs à l'allé et toujours plus fatigants au retour mais cela n’entachait pas l'envie du lituanien d'apprendre. Il intégra, par choix, une classe plus nombreuse mais une classe qui approfondissait plus particulièrement les langues vivantes ainsi que la littérature. Exercices sur exercices, Toris commença à écrire à côté des cours, de tous petits poèmes. Le soir, tard, il écrivait lorsqu'il n'arrivait pas à dormir et ses insomnies se firent de plus en plus fréquentes, entachant quelque peu ses notes scientifiques. Mais il s'en fichait un peu, il réussissait à maintenir la moyenne et il commençait, en fin de collège à devenir bon dans l'art de jouer avec les mots.

Le lycée, une période qu'il préférerait oublier à ce jour. En effet, Toris se trouvait bien exclu part les membres de sa classe. Il commença à se faire à la solitude et comblait cette dernière en écrivant sur son journal, alternant les pages d'histoires, de poèmes et de récits de sa journée passée. Il se mit à s'éloigner volontairement, la solitude lui procurait l'inspiration dont il avait besoin pour se sentir à l'aise avec son crayon en main. Le lituanien plaçait sa confiance en très peu de personnes, de peur sans doute de froisser les personnalités ou peur de ne pas plaire et d'être rejeter. À cette période il se plongeait de plus en plus dans la littérature étrangère, anglaise, française et même japonaise. Toute la littérature était source d'inspiration ainsi que source de curiosité. À la fin de son lycée il dût choisir une école supérieur et choisi le Da Vinci College, en cherchant un peu il trouva alors que cette école proposait une section littérature. Même si cela signifiait qu'il devait quitter sa petite maison lituanienne pour pouvoir intégrer l'école de son choix, quitter ses parents, ses camarades avec qui il s'était lié d'amitié littéraire, Toris était prêt à faire ce choix, à laisser toute sa petite vie pour assurer son avenir dans le domaine de l'écriture.

Le voilà alors devant le portail, sac sur le dos et le regard comme celui d'un enfant à qui on a offert le plus beau des cadeaux de Noël. Il souriait à l'idée d'intégrer l'école de son choix. Le portail s'ouvrit devant lui et il mit un pied puis l'autre dans l'enceinte de la cour de l'établissement. Le voilà arrivé en Italie, son avenir devant lui.


Il referma le journal et le rangea dans son sac avant de se saisir de son recueil de poèmes et de tourner les pages jusqu'au marque page en forme de plume qu'il gardait précieusement, ses parents le lui avaient donné avant qu'il ne parte pour l'Italie.


Et toi ?

Pseudo : Eucalyptus-sama
Âge : 18 ans
Depuis combien de temps rp vous ? : Depuis que j'ai environs 11 ans
Comment avez-vous trouvé ce forum ? : Feliks m'a soufflé le chemin à suivre.
Code du règlement : Validé
Des commentaires ? :  Very Happy



Dernière édition par Toris Laurinaitis le Mer 8 Fév - 15:10, édité 1 fois
avatar
Messages : 11

Date d'inscription : 07/02/2017

Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par Arthur Kirkland le Mar 7 Fév - 23:46

Bienvenuuue parmi nouus ♥

La fiche semble déjà totalement finie ou je me trompe ? En tout cas GG si c'est fait, ça a été rapide !
avatar
Messages : 156

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 21

Localisation : Sûrement à la bibliothéque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par Sondre Kjell Olsen le Mar 7 Fév - 23:55

Ah le blaireau.

Bienvenuuuue :D
avatar
Messages : 174

Date d'inscription : 27/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par Meilin Huang le Mer 8 Fév - 0:02

Bienvenuuue <3 J'espère que tu te plairas parmi nous ! N'hésite jamais à poser des questions <3

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 264

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par Gilbert Beilschmidt le Mer 8 Fév - 3:08

Bienvenue !

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   
avatar
Messages : 224

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par Toris Laurinaitis le Mer 8 Fév - 14:09

Merci ^^
Oui elle est terminée ~
avatar
Messages : 11

Date d'inscription : 07/02/2017

Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques goûtes de rosée sur une toile d'araignée, voici une rivière de diamants || Toris Laurinaitis

Message par El Direttore le Mer 8 Fév - 15:11

nous te souhaitons la bienvenue !

Ta fiche est validée, te voilà donc élève du Da Vinci College !

Tu commences donc désormais un cursus de Littérature, spécialité Littérature
Ton numéro de chambre est le n°7
Tu peux dès à présent RP en ChatBox et dans les forums, de même que tu peux commencer ton Journal intime ou rédiger ta Fiche de relations.

Dans tous les cas, encore bienvenue et bon jeu sur Art Program Hetalia !

avatar
Admin
Messages : 152

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 63

Localisation : Dans les couloirs

Voir le profil de l'utilisateur http://artprogram-hetalia.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum