The Spring Days of my Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Spring Days of my Life

Message par Meilin Huang le Sam 11 Fév - 1:07

Love, Peace
and cherry cakes
Alors déjà, je ne sais pas par où commencer. C’est toujours compliqué de commencer quelque part quand tu commences un truc (commenception). Mais s’il y a des choses importantes que je dois noter ici c’est : j’ai un copain, une robe sublime et totalement unique, sur-mesure, et je vais chanter sur scène pour la première fois de toute ma vie, avec de vrais musiciens, devant un vrai public (scolaire). Donc en soi, on pourrait me dire “bah alors Mei, de quoi tu te plains là en fait ? Ta vie est parfaite espèce de sale petite fille pourrie gâtée avec tes problèmes de riche !” Wow. Calme toi Jean-Jacques, j’ai mes soucis aussi d’accord ? Beaucoup, beaucoup moins graves que ceux de certaines personnes, j’en conviens, mais j’estime que j’ai le droit de me plaindre de temps en temps eh oh ! Ça sert à ça, un blog-ultra-privé-avec-un-mot-de-passe que jamais personne d’autre que moi ne va lire. Donc, je dis ce que je veux.

Dans l’ordre chronologique de ma grande aventure à Rome, la ville des pâtes, des glaces, des pigeons tellement obèses qu’ils ne peuvent plus voler et des mecs bien lourds qui t’apostrophent dans la rue pour te dire dans la langue des autochtones que “tu es bien charmante, bien bonne, petit chinoise, tu viens pas d’ici, viens prendre un verre bébé”... Donc je disais, l’ordre chronologique, je dois d’abord parler de ma petite virée croisière au pays des fesses avec Sondre. Nul. A ne pas refaire. Ou alors, pas comme ça. C’était bien, puis nul, et comme le nul vient après le bien, on reste sur un goût de nul. Nul sur 20. Mais Sondre reste sympa quand même ! Habillé.

De toute façon je ne réitérerai pas ma bêtise, car ensuite, je me suis mise en couple avec Arthur. Chose à laquelle je n’aurai absolument jamais pensé avant que ça se fasse. Et ça s’est fait… Presque aussi naturellement que bizarrement. Il aurait préféré que ça se passe plus romantiquement, comme dans les films, je crois, mais moi ça me plaît bien comme ça. Arthur me plaît bien. Il est un homme parfait, quoique… Physiquement parlant, je préfère un peu plus de virilité. Mais je ne vais pas me plaindre. Il a le charme british, et j’aime ça. Il boit son thé en levant le petit doigt, trop mignon. Et puis il est vraiment attentionné. Donc non, de ce côté-là, je ne me plaindrais pas. Jamais. Il est attentif, et vraiment gentil. Je me demande si je lui rend bien la pareille. Ce qu’il pense de moi. Si je suis la copine parfaite (évidemment que non, car je fais un 80 B). Ce genre de choses quoi. Je fais de mon mieux en tout cas. Enfin j’essaie.

Pour l’histoire de la robe, c’est parce que Sondre est styliste. Il me l’a faite pas trop chère pour une robe de luxe sur demande, donc je suis contente. Je vais peut-être économiser pour lui demander autre chose, ça fait vraiment plaisir d’avoir des pièces uniques dans sa garde-robe… Et puis j’ai assez de vêtements pour survivre quelques mois sans shopping. A voir. J’ai mis une photo de mon essayage. Elle est trop belle. Je suis amoureuse de ma robe ! (Pas encore d’Arthur, mais bon, c’est bien parti pour lui. Il va devoir se battre avec elle !!).

Je devais me plaindre mais je ne me souviens plus de quoi. Ah si en fait, si. Le concert. Dans le cursus musical, on est “obligés” de faire un concert pour le bal de la Saint Valentin. J’ai le trac. Beaucoup. Parce que chanter devant les élèves de la musicale est devenu une habitude, mais devant tous les inscrits du bal… Non. J’ai trop peur. Surtout parce qu’il y aura Arthur. Et Sondre. Arthur va me dire que c’était super même si c’était nul, parce qu’il est gentil. Sondre va être honnête, donc très probablement cassant. C’est horrible, j’ai mal au ventre en y pensant. D’ailleurs, ce dernier m’a donné quelques idées pour contrer mon stress, j’espère qu’elles vont fonctionner… On répète tellement avec les autres… Fighting !
© 2981 12289 0

_________________




avatar
Messages : 343

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 20

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Spring Days of my Life

Message par Meilin Huang le Lun 13 Fév - 21:57

Lies, Tears
and heartbreakers
On se rend compte de la valeur des choses qu’une fois qu’on les a perdues. Cet enseignement qu’a pu me prodiguer mon père lorsque j’étais plus jeune s’est avéré aujourd’hui particulièrement véridique. Et pour cause, il l’avait expérimenté de lui-même lorsqu’il a trompé ma mère.

Je sais bien que tout n’est pas rose dans la vie. Et si mes parents se sont toujours bien entendus après le divorce, je continue de dire à tout le monde qu’ils se sont quittés parce que l’amour n’était plus là. C’est faux. Aujourd’hui encore, je sais que mon père aime ma mère, et c’est pour ça qu’il n’a jamais retrouvé quelqu’un d’autre. Ma mère en revanche a quelqu’un dans sa vie, et c’est tant mieux. J’ai longuement détesté mon père après ce qu’il a fait, mais la bite a ses raisons que la raison ignore, pas vrai ? Je déteste les garçons. Je les déteste, tous. A cause de mon père. Ce qu’il a fait, c’est abject, et pourtant, à l’heure actuelle, je l’adore. C’est vrai que c’est le père le plus gentil du monde. C’est vrai qu’il est attentionné, qu’il a toujours tout fait pour ma mère et moi. Mais un verre en trop, une jolie chanteuse refaite et jeune, et voilà. On oublie tout. Femme et fille. Parce que l’homme a des besoins, tu comprends. L’homme est un animal, pas capable de se contrôler.

C’est pour ça qu’au lycée, je jouais les heartbreakers. Ça m’amusait, de flirter avec les garçons, puis de les abandonner au moment fatidique, parfois avec la trique, mais ça c’est parce que ça leur montait trop vite au cerveau. J’y suis pour rien, moi. Et je dis la vérité quand je dis que je ne suis jamais sortie avec personne avant Arthur, que je n’ai jamais été amoureuse, et que Sondre était mon premier. Car je jouais, jusque là, pour leur rendre la monnaie de leur pièce. C’était facile, à Taïwan, parce que les garçons ont rien dans le cerveau, que la femme est plus bas que terre sur l’échelle sociale et qu’ils ne pensent qu’avec leurs couilles.

Comme Kenneth. Comme Gilbert. Comme Sondre.

Mais pas Arthur. Même si j’admets qu’au début, je voulais m’amuser avec lui. Il n’est pas du tout comme ça. Il a toujours fait attention. Il est calme, gentil, il s’occupe de moi avant de s’occuper de lui-même. Il me demande mon avis sur tout et me laisse faire des choix. Et parce que j’ai été trop conne, parce que j’étais encore dans mon optique de bourreau des cœurs, parce que Sondre est le mec parfait pour jouer les salopes… J’ai failli le perdre. C’était à deux doigts, et il aurait eu bien raison. Et je me suis sentie tellement mal. Mon cœur s’est serré, j’ai cru que j’allais vomir. Je n’avais jamais ressenti ça avant. Alors… Je suis désolée. Je ne voulais pas jouer avec tous ces mecs. Enfin si, mais je ne savais pas qu’un mec, ça avait un cœur. Arthur… je l’aime plus que je ne pensais. Je ne sais pas si je suis amoureuse. Ça va un peu vite pour moi, là, mais… Je veux rester avec lui. Pour l’instant. Je ne veux pas qu’on se sépare.

Sondre. J’ai vraiment voulu être son amie. Pourquoi ? Je ne sais pas. Pour me prouver quelque chose ? Parce qu’il est incapable d’être gentil, et que je voulais “le changer” ? La blague. Je le trouvais sympathique, sûrement un de ses charmes de dragueur à tout va. Après tout, faut bien qu’il y ai un truc, pour que toutes les nanas (et les mecs…) acceptent de coucher avec lui comme ça. Encore que Kenneth et Gilbert, je suis sûre qu’ils mythonnent pour 80% de leurs histoires, mais Sondre s’en bat tellement les steaks de sa réputation que je pense qu’il est sincère… Et ce serait être vraiment de mauvaise foi de dire que je ne comprends pas, vu que j’ai craqué moi aussi. Mais on ne m’y reprendra pas. C’était la pire erreur de ma vie. Et je ne sais pas si je lui reparlerai de si tôt, car il a voulu foutre le bordel dans mon couple, juste pour son petit plaisir personnel. Pauvre mec. Dommage, je suis sûre qu’il est sympa au fond, car c’est le meilleur ami d’Arthur… Donc… Bon. Pour le moment, c’est niet.

Je t’aime papa. Je t’aime Arthur. Je suis désolée d’être une fille comme ça. Je travaille sur moi, je promets.

P.S. : Kiku-senpai n'est pas du tout comme les autres garçons. Il est trop mignon. Ok ?
© 2981 12289 0

_________________




avatar
Messages : 343

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 20

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Spring Days of my Life

Message par Meilin Huang le Lun 27 Fév - 4:22

Everything, Everywhere
and you
One two three, you left me
But I hear your breath from somewhere
Once again, four five six, red tears fall down
I miss your scent that embraced me


Je crois que j’ai passé le weekend le plus horrible de ma vie. J’ai perdu à la fois mon petit ami et mon meilleur ami, ainsi que le styliste pédant que je pensais pouvoir enfin compter dans mes amis. Depuis que je suis en couple avec Arthur, il ne m’arrive que des embrouilles. Peut-être que je ne suis pas prête à être dans une relation. Peut-être que je ne suis pas amoureuse, et que j’ai eu l’illusion de l’être parce que Arthur me traite toujours comme une princesse, comme sa princesse, et que cette situation m’a tellement plu que j’ai crû que, sûrement, je l’aimais. Au final, je ne comprends rien à rien. J’ai voulu prendre du recul, faire une pause. Une pause oui… Pour réfléchir. Penser. Vider mon esprit et le remplir de choses nouvelles. Mais la seule chose que j’ai constaté, c’est qu’il m’a tellement manqué que mon estomac a été noué tout du long. A l’instant même où j’écris, j’ai encore envie de vomir. Mais peut-être que je l’ai bien cherché, et que je n’ai pas le droit de pleurer autant, parce que c’est lui, non, eux qui devraient pleurer, parce que je fais l’enfant égoïste, possessive à la fois avec son copain et son meilleur ami.

You said this was all for me
Like a lie, you coldly turned around
Why ? Why ? You’re gone away


Et Yongsoo, qui a toujours été là pour moi, depuis le début, n’ai-je pas été horrible avec lui ? Lui qui me soutient quoi qu’il arrive, qui me fait sourire par sa simple présence, qui a toujours la blague pour me faire rire, le geste pour me rassurer. Il était tout pour moi, il l’est encore, quand bien même Arthur s’est frayé lui aussi un chemin dans la case “indispensable” de mon cœur. Il a été mon premier crush, le premier à me donner les papillons dans le ventre, mais au fil du temps, ce sentiment s’est estompé et a fini par disparaître. Maintenant qu’un autre homme me met le rose aux joues d’un sourire, voilà que ses sentiments à lui apparaissent. Dis-moi, Yongsoo, ça ne pouvait pas être il y a trois ans ? Tu ne pouvais pas voir ce que je ressentais, à ce moment-là ? Je ne t’intéressais pas ? J’étais trop immature, pas assez jolie ? Qu’est-ce qui s’est passé en trois ans ? Pourquoi maintenant ? Maintenant que Arthur est entré dans ma vie ?

Come back home
Can you come back home
Don’t leave me at the end of the cold world
But come back to my side


Perdue. Je ne sais plus ce que je ressens, pour qui. Je suis blessée, à un point tel que ma souffrance devient physique. Je ne dors plus, je n’ai plus faim, je ne peux que fixer mon plafond en passant en boucle ma playlist de chansons sublimement déprimantes. Mais ce qui me fait le plus de mal, ironiquement, c’est que je les ai blessés tous les deux. J’ai blessé mon copain, qui s’est toujours occupé de mon bien-être avant le sien, et j’ai blessé mon meilleur ami, qui m’a toujours faite passer avant lui-même. Il leur est légitime, à présent, de me demander de penser à eux avant de penser à moi. C’est la première fois qu’on me demande ça. La première, l’unique fois. Mais comme ça me demande de sortir de mon petit confort de fille couvée par deux garçons adorables, je suis incapable de faire des choix. Incapable de me mettre à leur place. Incapable de comprendre pourquoi ça arrive, pourquoi ce que je fais est mal. Pourquoi Arthur est blessé de ma proximité tactile avec mon meilleur ami, pourquoi Yongsoo est blessé que je m’éloigne de lui pour rassurer mon petit ami.

Come back home
Can you come back home
I’m pushing back all the pain
I’m still waiting for you like this
Now you gotta do what you gotta do


Et maintenant, les deux hommes de ma vie (d’étudiante) me tournent le dos. Je suis toute seule dans le bordel que j’ai moi-même fabriqué. Je suis la seule à pouvoir faire bouger les choses, mais je ne sais pas quoi faire. Ni l’un, ni l’autre ne répond à mes messages. Sondre dit que je suis une pétasse ; Ronan pense que je trompe Arthur. Est-ce que je donne raison aux deux, en m’enfonçant dans ma misère sans lever le petit doigt pour que ça change ? Est-ce qu’ils me connaissent mieux que moi-même ? Peut-être que mon passif me colle encore à la peau. Moi qui avait l’habitude de jouer avec les garçons, est-ce que je répète le même schéma inconsciemment ? Arthur et Yongsoo sont les derniers que je veux faire souffrir. Mais ils sont aussi les plus proches de moi. Et ceux qui ont le plus mal, par ma faute. Je ne suis sûrement pas prête. Je dois sûrement rester seule, encore quelques temps. Même si, au fond de moi, je ne peux nier que j’espère qu’ils vont revenir vers moi, tous les deux. Je ne peux pas me décider à faire une croix sur l’un d’entre eux. C’est trop dur.

I hate you for not answering
I wonder if you’ll miss me sometimes too
I’m trapped in a time without you
I can’t see ahead, I’m so scared


Ainsi les choses seront mieux ? J’ai tellement peur de faire des choix. Je devrais mettre fin à ma relation avec Arthur, et laisser Yongsoo vivre sa vie loin de moi. C’est si dur. Rien que d’y penser, mes tripes se tordent. Mais tout le monde serait plus heureux comme ça. Sondre me verra toujours comme une pétasse, mais au moins, son meilleur ami aura tout le loisir de se trouver quelqu’un de vraiment bien. Une plus jolie, plus gentille et sincère. Une qui sera validée par son plus proche ami. Et puis, Kiku, Yao et les autres préféreraient voir Yongsoo sourire. Il a toujours souri, ça doit être comme ça. Et moi, je l’en empêche. J’aimerai être de ces emo qui veulent disparaître de la surface de la terre pour soulager tout le monde. Mais je suis une petite fille égoïste. Je ne veux pas disparaître. Je veux qu’on m’aime, qu’on tienne à moi, qu’on continue à venir me consoler et me rassurer. C’est dur de faire passer les autres avant. Mais je dois le faire.

The many days that are unfinished
It seems like they’ll be waiting for us
Where are you ? Where ? Too far away


Je ne peux plus faire semblant, plus me mentir. J’aimerai pouvoir dire que je les aime tous les deux, mais c’est faux, c’est impossible ça. Il y en a un que j’aime, sûrement, l’autre que je crois aimer. Ou bien je n’aime aucun des deux, mais l’illusion est parfaite. Yongsoo ? Arthur ? Pile ou face ? Trop facile. Ça, ce n’est pas la vraie vie. Ma vision et ma mémoire sont brouillés par les sentiments que j’ai pu avoir pour Yongsoo ; ma vérité faussée par l’utopie que j’ai vécue avec Arthur ces derniers jours. Avant que tout ne s’effondre. Sondre ? Il a toujours eu raison. Même s’il interprète et exagère tout, ce n’est pas un imbécile. Un rustre, dur dans ses propos, sans aucun tact, oui. Mais il comprend. Plus vite que moi, et que la plupart des gens de cette école. Il a déjà tout compris, ce que moi je peine à voir maintenant.

The only thing left here is your shadow
My longing for you tortures me more than my loneliness
Seems like I can catch the sound of your laughter
But the moments weakly scatter like a sand castle


Je suis désolée. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça. J’aimerai que vous me pardonniez tous les deux. J’aimerai sincèrement que vous soyez heureux. Je voudrais être celle qui vous fasse sourire, seulement, je ne suis autorisée à en faire sourire qu’un à la fois, en l’état. Si seulement tu m’avais aimée avant, Yongsoo. Si seulement tu savais ce que tu ressens pour moi, Arthur. On dirait un mauvais drama. Un de ceux qui me font bailler et éteindre mon écran, parce que c’est cliché, mal joué, et de la souffrance gratuite et inutile, mal amenée. C’est ce que je vis, là. Je suppose que n’importe qui me donnerait une paire de baffes pour que j’arrête de chouiner, que je prenne mes ovaires, les éclate sur la table et prenne une décision. C’est ce que je compte faire, oui, mais demain.

Every night, I get nightmares
Even in my dreams, I call out your name
In a time where everything changes,
The one thing that doesn’t change
Is that I’m your queen, you’re my ruler


Ce que ce weekend de solitude m’a appris, c’est qu’il y en a bien un qui m’a manqué plus que l’autre. Un que j’ai envie de revoir en premier, à qui j’ai envie de parler d’abord. Que j’ai envie de serrer dans mes bras, de sentir, d’entendre. Les deux me manquent, bien sûr, mais ce que je ressens est plus fort pour lui. Ou simplement différent. Le fait est que je les aime tous les deux, mais pas de la même façon. Je regrette pas mal de choses, mais regretter ne me fera pas revenir dans le temps pour tout arranger. Alors il faut que je répare mes bêtises telles qu’elles sont, que je prenne mon courage à deux mains et assume les conséquences de mes actes. Tout se jouera demain, ou après-demain, et puis la vie continuera, parce qu’on en a rien à foutre de mes petits problèmes d’enfant riche, pourrie gâtée.

Now you gotta do what you gotta do
© 2981 12289 0

_________________




avatar
Messages : 343

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 20

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Spring Days of my Life

Message par Meilin Huang le Mer 15 Mar - 15:46

Your choice, theirs
and mine
Je sais pas trop quoi écrire aujourd’hui, bizarrement. Bizarrement parce qu’en fait j’aurais mille choses à dire. Je sais juste pas par quoi commencer, ni comment le faire. J’ai envie d’écouter de la musique chill, de la musique qui bouge, qui met de bonne humeur. Je ne suis pas de celles qui écoutent des trucs à faire pleurer quand je vais mal, en fait. J’essaie de me rebooster le plus vite possible, et pour ça, une petite session danse improvisée dans ma chambre, avec mon casque ou ma dock station si Mari est pas là, c’est parfait. J’adore danser. Je suis pas spécialement douée mais parfois je squatte le cursus de danse, avec Copper, Ryan et les autres. Ils se moquent souvent de moi mais je m’en fiche, ils se moquent de tout de toute façon. Puis ils m’apprennent quelques moves simples, c’est sympa.

Ceci dit, ça va un peu mieux depuis quelques jours. J’espère vraiment que ça va continuer comme ça. Je passe la majorité de mon temps avec Arthur. Faut dire que lundi prochain, je pars une semaine à Seoul avec Yongsoo pour botter les fesses de ses parents. Et étant donné ce qui s’est passé entre Yongsoo et moi je peux comprendre la méfiance d’Arthur. Je veux le rassurer, qu’il sache que tout va bien, qu’il est celui que j’aime et que je vais l’aimer longtemps encore. Du coup, en effet, on est très souvent rien que tous les deux, ne m’en déplaise ! On a même pu discuter posément de la situation hier matin, tranquillement, sans hausser le ton ou s’accuser de tout et de rien. C’est beaucoup mieux de discuter comme ça je trouve. De s’expliquer, d’exprimer nos points de vue et nos sentiments. C’est ça, une relation saine, non ?

Le bougre, il m’a bien décorée. Et il fait trop chaud pour mettre une écharpe, alors aujourd’hui j’ai laissé mes cheveux détachés pour aller en cours. C’est pas que j’ai honte ou quoi, mais mes profs sont pas obligés de voir ça hein. Je trouve ça trop mignon en fait, cette espèce de possessivité qu’il a avec moi. Alors qu’en fait c’est pas du tout positif, c’est parce que je l’ai blessé et qu’il a peur que j’aille voir ailleurs, donc il montre à tout le monde que je suis à lui. Au fond, je trouve ça adorable, il est adorable. Mais je repense encore à ce que m’a dit Copper.

Copper, c’est un peu mon confident et, au final, il sait sûrement plus de choses sur moi que Yongsoo. Non pas que je cache des choses à Yongsoo, mais vu qu’il est concerné directement par la majorité des choses que je fais, Copper a un bon point de vue extérieur et objectif. Il n’est pas tendre avec moi et c’est pour ça que je peux lui parler, je sais qu’il sera toujours franc. Et il dit que Yongsoo n’est pas amoureux de moi, et que je ne suis pas amoureuse de lui. Qu’on a toujours été que tous les deux, ensemble, à passer tout notre temps à se voir. Et que, maintenant que j’ai un copain, maintenant que Mari s’intéresse à lui, on se tient, on s’agrippe, on veut pas se lâcher parce qu’on est comme des bébés à qui on retire leur hochet. On est hyper possessifs l’un envers l’autre, c’est vrai que j’ignore pourquoi. Mais j’ai été grave jalouse quand Mari l’a dragué comme ça. Putain la pute.

Maritza, c’est tout ou rien. Parfois je l’adore, beaucoup, on se maquille, on fait des selfies, on bitch, on rigole comme des dindes. Bref, c’est cool. Mais d’autres fois j’ai envie de la tuer. Elle voit que par l’argent, c’est dingue. Juste parce que Yongsoo est riche, ça y est, c’est l’amour de sa vie. Ça m’énerve TROP. Arg.

Enfin bon. Une fois rentrée de ce voyage, tout ira mieux. Yongsoo ira mieux, je ferai -presque- tout pour. Copper a dit que c’était pas mes affaires, mais j’ai promis à Yongsoo, il m’a demandé, il a besoin de moi, donc j’y vais, je casse des culs et je reviens faire des bisous à Arthur. Voilà. Ça va se passer exactement comme ça, je te le dis.

Tout va tellement bien avec Arthur, j’ai enfin l’impression qu’on est un couple normal. Je voudrai que ça dure toute la vie, comme toujours quand un couple en est encore “au début” j’imagine. Ça fait plus d’un mois maintenant, mais avec toutes les embrouilles qu’il y a eu, c’est pratiquement deux semaines de bonheur et deux semaines de galère. J’espère vraiment, sincèrement, que toutes ces histoires c’est fini. Parce qu’en plus ça emmerde les autres aussi. Je ne veux pas qu’Emil soit mal à l’aise, que Tomi soit blasé ou que Copper doive me faire la morale à chaque fois qu’on se voit. Non.

Ah mais là, je suis de trop bonne humeur. Je porte son t-shirt en plus héhéhéhéhéhéhé.
© 2981 12289 0

_________________




avatar
Messages : 343

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 20

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum