Masturbation tip : let me do it for you. [NO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Masturbation tip : let me do it for you. [NO]

Message par Sondre Kjell Olsen le Dim 29 Jan - 23:08

Olsen Sondre Kjell

Nation représentée :  Royaume de Norvège
Nom : Olsen
Prénom : Sondre Kjell
Âge : 21 ans
Date d’anniversaire : 17.o5.1995

Sexe : Tous les jours
Taille : 1m81
Poids : 78 kg
Nationalité : Camerounais Norvégien
Cursus suivi et spécialité : Architecture - Stylisme








Votre animal totem : Le lama. Oui. Car un lama c’est soyeux, c’est doux. Et ça te crache dessus quand tu t’y attends pas.

Que peut-on trouver sur votre table de nuit : Sur la table de nuit de Sondre, y’a déjà un livre. Dépendant des jours on peut y trouver un roman imbouffable ou un magazine de mode quelconque. Il y a aussi une boîte de cachets homéopathiques, pour faciliter le sommeil, sans jouer avec la santé. Son téléphone, éteint, impossible de le joindre quand il dort. Une petite gourde d’eau, car il faut rester hydraté. Et une plante cactée facile à entretenir qui sent bon. L’extérieur fait donc classique, mais dans le tiroir, c’est une autre histoire un peu plus privée.

Les indispensables de votre garde-robe : Des pulls. Des grands pulls, des petits pulls, des pulls intemporels, des pulls graphiques, des pulls classiques, des pulls bizarres, bref, des pulls. Et des jeans ultra slims pour aller avec. Pas de baskets, mais des bottes montantes en cuir un peu vieillies qui vont bien.

Votre journée parfaite : Une journée créative. Une journée où il est satisfait de son travail, où il aurait créé avec acharnement et atteint les objectifs qu’il s’était fixés. Une journée qui se commencerait par un petit café et des viennoiseries. Une journée qui se terminerait par une boisson chaude, installé dans un lit douillet sous un plaid duveteux. Une journée où il aurait croisé la route d’un joli sourire et d’un clin d’oeil, et plus si affinités. Une journée banale mais sans anicroche, comme une partition jouée mille fois et réussie à la perfection.

Quelle musique chantez-vous sous la douche : Il est du genre à ne pas avoir de juste milieu. Soit il chante de la pop à la mode style Lush Life ou Escape From Love, soit il chante des conneries du genre Kollektivet.

Un objet fétiche : Sa thermos de café. De grande marque, achetée à prix d’or, elle est parfaite pour garder un café bien chaud pour toute sa matinée. Il aime bien amener le sien, à lui, fait à son petit goût. C’est une précieuse du café, le distributeur c’est un truc de tapettes.

Vos vacances idéales : De la farniente dans un pays chaud, où on lui servirait des cocktails chics pendant qu’il savoure la vue des jolies filles en bikini. Mais pas plus d’une semaine, pour des vacances plus longues, il choisirait un trekking en montagne ou un road trip mal organisé. Il aime les galères de voyages, les rencontres et les nuits à la belle étoile. Pas stressé, il serait capable de faire Oslo - Stockholm à pieds avec juste un change de vêtements dans son sac et une bouteille d’eau.

Votre petit rituel du soir : Après une bonne douche, Sondre se détend dans son lit, accompagné d’une boisson chaude. Préférant lire avec une lumière tamisée, il préfère souvent allumer une bougie que sa lampe de chevet. Il éteint généralement son téléphone une demi heure avant de souffler sa bougie, et de s’endormir du sommeil du juste.

Le fond d’écran de votre téléphone portable : Ce truc

Quelle histoire lui racontait sa maman/son papa/ sa nounou quand il était petit ? : L’histoire de la Petite Sirène. Avec la vraie fin. Généralement, ses parents préféraient raconter des contes, ils trouvaient ça plus intéressant pour leurs enfants. Il a pu écouter l’intégrale des contes d’Andersen, de Grimm et de Perrault. Sa préférée reste la Petite Sirène, car sa mère lui a acheté la cassette le lendemain, et c’était la première cassette vidéo qu’on lui offrait. Sa mère connaissait l’histoire par coeur, en plus, donc elle lui laissait les images sous le nez, au lieu de lire et de montrer après la fin de la page.

Racontes-nous !

C’est au son d’une musique entraînante que se réveille généralement le jeune Sondre, jusque là roulé en boule sous ses couvertures. Pas difficile à réveiller, l’énergumène s’étire avant de se redresser d’un coup, une main perdue dans des cheveux d’un blond cendré, à la limite du châtain. Il ne les a jamais colorés, et n’y penserait pas, il aime trop le naturel pour ça.

S’il se réveille seul - ce qui arrive souvent car il déteste partager son espace vital - il va directement faire la chose la moins glamour de sa journée : se vider les intestins. Faites pas vos prudes, on fait tous ça. Et lui, malgré ses airs de jeune homme qui pète des paillettes, n’en est pas moins un homme, qui parfois reporte légèrement ce besoin de la nature pour un autre besoin tout de suite moins PEGI 7. Un petit coup d’oeil dans le miroir et il saute dans la douche.

Sondre ne saute que rarement ce petit rituel matinal. Il a besoin d’eau pour décontracter ses muscles, et sa douche, il la prend froide. C’est meilleur pour la circulation. Idéalement, quelqu’un qui voudrait observer le physique de Sondre dans les moindres détails irait camper dans les douches de l’internat. Il y arrive généralement le premier, et ne s’encombre pas souvent d’une porte fermée. Et donc, celui qui camperait là aurait tout le loisir d’observer un jeune homme assez grand. Avec des épaules un peu larges pour son physique, on pourrait le qualifier d’entre deux, entre l’armoire à glace et le cancrelat. Sondre est musclé, en résumé, il a le corps d’un nageur, mais pas d’un pro.

Mais il estime qu’il n’a rien à envier à ces kékouzes et leurs muscles ultra dessinés. Lui a un corps plus en finesse, en douceur. Il se vante d’ailleurs d’avoir une peau douce comme celle d’un bébé, merci les fortunes qu’il dépense en laits et crèmes hydratantes. Il pourrait faire de la pub pour Neutrogena, puisqu’il incarne leur idéal promis en terme de peau douce et en bonne santé.

On pourrait aussi croire qu’il passe du temps chez l’esthéticienne à s’épiler. Mais que nenni, Sondre n’a juste naturellement que peu de poils. Ils sont plus condensés sur son visage où une barbe drue peut se développer aisément si il ne se rase pas au moins tous les deux jours. Il n’en est pas encore au stade où il pique à la fin de la journée, fort heureusement. Les barbes ne sont pas son truc de toute façon. Il préfère son style Neutrogena.

Une fois sa douche terminée, Sondre se sèche, comme tout un chacun, et enfile ses vêtements pour la journée. Il opte souvent pour le même combo pull et jean slim. Ca lui va, et il le sait. Ca met en valeur ses atouts, et lui donne une carrure plus imposante. Pour ses cheveux, il s’accorde plus de fantaisie. Parfois il peut les laisser libres, légèrement ondulés, et garder son air de pseudo bad boy du nord. Mais si l’envie lui prend, un peu d’eau suffira à les plaquer sur son crâne en arrière. Il a même cédé à la mode des tresses masculines.

Un nuage de son parfum favori aux accents boisés, et le voilà paré.

T’es un petit con, Sondre. Tu le sais, tu t’en caches pas. Même si par un curieux miracle, les gens autour de toi n’ont pas l’air de le comprendre au premier abord. Tu te donnes des airs, des airs de mec distingué. Un peu pédant peut-être. Une impression de Caledon Hockley, en blond, plus jeune et moins porté sur l’argent que sur le paraître. On te donnerait le bon dieu sans confession, même si t’es plus protestant sur le papier que catholique pratiquant.

T’as un ego surdimensionné, n’est-ce pas Sondre ? T’aimes bien qu’on t’admire, qu’on te félicite. T’aimes être le premier, en tout, partout. T’es Norvégien, t’es riche, t’es beau, t’es blond, t’es un putain de cliché, et ça te plaît. Car c’est des bons clichés. Par contre qu’on te dise que t’as une moitié de cerveau ou le sens de la mode d’une truite, là t’es pas content hein ? Mais assume tes clichés jusqu’au bout, porte les. Enfin ça va, on peut pas t’enlever ta patience, t’es pas du genre susceptible, ou si tu l’es, tu le caches avec des répliques cinglantes.

Ah ouais, ça, ton cynisme, tes petites piques. T’as pas la langue dans ta poche quand il s’agit de dire aux autres qu’ils ont une tête de con. Ca peut t’attirer des ennuis, fais gaffe. La franchise faut pas en abuser dans certains cas. Mais t’as le mérite d’avoir la critique aussi facile que le compliment. Si ton pote a une tache sur le nez, tu lui diras, mais si il est bien coiffé, tu lui diras aussi. Bien joué Glen Coco.

Une autre qualité qu’on peut t’accorder, c’est que t’es un bosseur. T’abats une masse de travail impressionnante quand tu t’y mets. T’es rapide, efficace, aussi bien organisé que le meilleur des studyblrs du net. Par contre t’as un peu de mal avec le travail de groupe, ça t’agace, t’as un problème de contrôle, tu veux tout vérifier, tout gérer. Toi tu peux pas déléguer aux autres. C’est ce qui peut plomber ta moyenne, car dans ce métier, faut pas être seul. Dommage hein, t’as pas choisi la voie la plus facile.

Coeur d’artichaut, tu t’affiches rarement avec des filles, ou des garçons. Tu prends du bon temps, ça c’est sûr. Tu fais le mec qui n’a pas d’attaches, pas d’objectif de relations. Tu fais celui qui veut prendre et pas assumer. T’es celui qui s’en va avant qu’on se réveille, pas celui qui ramène les croissants et la rose rouge. Ce genre que tu te donnes, tu l’assumes autant qu’une veste en cuir couleur moutarde. Et si les autres sont pas contents, tant pis.

Enfin, t’aimes bien que les gens te connaissent qu’en surface. Tu veux pas qu’on gratte trop, qu’on essaie d’aller plus loin. T’aimes bien ton air de gamin pédant. Ceux qui peuvent témoigner de ce qui se passe vraiment dans ta tête de con, ils sont peu nombreux, privilégiés et souvent personne ne les comprend. Mais tu peux être adorable quand tu veux. Car t’as de l’affection, du coeur et des attentions. Tu signes juste jamais tes actes de bonté. Tu veux pas qu’on s’attende à ça de toi. Tu préfères pouvoir aller et venir dans la vie des gens, sans conséquences.


Un accouchement c’est jamais beau. C’est bruyant, c’est sale, ça tâche, ça pue, et un truc qui ressemble à un pruneau de quelques kilos en sort pour que tout le monde se pâme devant sa supposée beauté. Sondre n’échappe pas à la règle, à ceci près qu’il n’a pas mobilisé toute une équipe d’hôpital public. Sa mère a en effet accouché dans son lit, toute seule, en panique et en pleurs en découvrant ce bébé dont elle ignorait même l’existence. L’enfant du déni, Sondre était le premier sorti de l’utérus de cette femme qui se pensait stérile.

Passé le traumatisme de cette découverte, Sonja Olsen ne sut pas tout de suite aimer le nourrisson, qu’elle avait pourtant baptisé d’un prénom choisi par elle, et d’un autre choisi par son mari. Mari qui lui avait l’air plus qu’heureux d’être père par surprise. Le couple s’était résigné à adopter, et voilà qu’un miracle leur tombait dessus. Ils avaient la situation, l’argent, la jeunesse, et maintenant, un enfant. Ils étaient un cliché de petit couple heureux.

Mais la surprise n’eut pas l’effet escompté. La vie des parents de Sondre était loin de la comédie romantique. Et si le papa était le plus heureux du monde, le baby blues de la maman ne disparut pas, et, se sentant coupable de ce sentiment de dégoût que lui inspirait le bébé, elle se braquait, envoyait paître son homme, et finit par partir en claquant la porte, laissant Erlend seul avec un bébé braillard sur les bras.

Car Sondre n’était pas une partie de plaisir à élever non plus. Turbulent au possible, tellement qu’un médecin un peu con l’aurait qualifié d’hyperactif, il menait la vie dure aux maîtresses d’école et au père qui, malgré un poste de PDG dans une banque, essayait d’être le plus présent possible pour cet enfant qui n’avait plus de maman. Maman qui lui cassait un peu les pieds, car au bout de deux ans elle lui réclama une pension pour un autre bébé accident. Elle manquait pas de toupet la nana.

Sondre eut malgré tout une enfance joyeuse, où il pouvait faire un peu ce qu’il voulait, mais toujours dans un cadre bien précis. Vers ses sept ans, il commença à manifester un intérêt pour les jolis vêtements. Si beaucoup de pères auraient tiqué à l’idée de voir leur fils jouer avec des Barbies, le sien haussa les épaules et en acheta, tout simplement. Un médecin le questionna sur le genre de son fils : est-ce qu’il se chercherait pas un peu ? Erlend l’envoya bouler : un garçon qui joue à la poupée n’est pas forcément une fille. Et heureusement, car Sondre, malgré son amour des perles, ne s’est jamais considéré autrement.

Quand il eut 12 ans, Erlend rencontra une autre femme, belle, gentille, douce et qui sentait la vanille. Sondre l’adopta de suite comme nouvelle maman. Elle était d’une patience infinie avec ce gamin qui en faisait voir de toutes les couleurs aux adultes. Perla était une maman idéale. Et elle encourageait Sondre dans sa passion. Elle l’emmena voir des stylistes renommés, mais aussi des petits artisans, pour que le garçon se rende compte de la réalité des choses, et qu’une tricoteuse islandaise avait autant de mérite qu’un Karl Lagerfeld.

Démonstration efficace, et l’apothéose de la création de Sondre vint à ses 17 ans, quand son père demanda enfin Perla en mariage. Sondre eut l’honneur et le privilège de n’être nul autre que celui qui dessina la robe de la mariée. Il mit des mois à obtenir le croquis idéal, qui ferait de sa nouvelle maman la plus belle de toutes.

C’est d’ailleurs cette robe qu’il afficha comme première pièce de son portfolio, attaché à son dossier d’admission.

Et toi ?

Pseudo : ptitepuce_du_78
Âge : Plus l'âge de rp.
Depuis combien de temps rp vous ? : J'ai commencé j'avais 14 ans, fais le calcul.
Comment avez-vous trouvé ce forum ? : Il m'a trouvée.
Code du règlement : J'ai vu que y'avait des boulettes, comme c'est suédois j'ai pas continué.
Des commentaires ? : poce bleu



Dernière édition par Sondre Kjell Olsen le Mar 31 Jan - 19:14, édité 6 fois
avatar
Messages : 139

Date d'inscription : 27/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masturbation tip : let me do it for you. [NO]

Message par Meilin Huang le Dim 29 Jan - 23:19

JEME TRO POCE BLEU JE MABONE LOL MDR

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 223

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masturbation tip : let me do it for you. [NO]

Message par Arthur Kirkland le Dim 29 Jan - 23:27

RT si t'aime cette fiche (et ce titre)
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 21

Localisation : Sûrement à la bibliothéque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Masturbation tip : let me do it for you. [NO]

Message par El Direttore le Ven 3 Fév - 12:43

nous te souhaitons la bienvenue !

Ta fiche est validée, te voilà donc élève du Da Vinci College !

Tu commences donc désormais un cursus de Architecture , spécialité Stylisme
Ton numéro de chambre est le n°4
Tu peux dès à présent RP en ChatBox et dans les forums, de même que tu peux commencer ton Journal intime ou rédiger ta Fiche de relations.

Dans tous les cas, encore bienvenue et bon jeu sur Art Program Hetalia !

avatar
Admin
Messages : 118

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 63

Localisation : Dans les couloirs

Voir le profil de l'utilisateur http://artprogram-hetalia.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum