L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Im Sang Ki le Sam 25 Fév - 19:03

Im Sang Ki

Nation représentée : La république populaire démocratique de Corée
Nom : Im
Prénom : Sang Ki
Âge : 22 ans
Date d’anniversaire : 9 septembre

Sexe : Masculin
Taille : 1m64
Poids : 50 kg
Nationalité : Coréen du Nord
Cursus suivi et spécialité : Architecture/Sculpture  - Architecture d'extérieure









Votre animal totem : Il serait une belette. Car tout comme le petit animal carnivore, c’est un solitaire plus ou moins redoutable. Mais, il est aussi assez sportif et adroit. Il est courageux, rapide et silencieux mais a une apparence assez svelte. C’est une belette.
Que peut-on trouver sur votre table de nuit : Elle est loin d’être chargé. Il  a aussi un réveil très rudimentaire, le genre de vieux qu’on trouvait autrefois avec les deux grosses cloches tapées par un petit marteau. Parfois, il est aussi possible de trouver un livre de littérature classique ou coréenne. Il y a aussi un carnet de croquis rempli de plan de bâtiment qu’il compte faire plus tard  avec le fusain, les crayons, la gomme, le taille-crayon et la règle nécessaire à l’exercice. Sans oublier quelques élastiques pour ses cheveux.
Les indispensables de votre garde-robe : Il n’est pas quelqu’un de très extravagant. Sa garde-robe était exclusivement constituée de chemise blanche à manches longues ou courte avec un pantalon noir et de simples chaussures marron avec des ceintures.
Votre journée parfaite : Pour Sang Ki, rien n’est plus parfait qu’une journée de cours simple. Il se lève, il va en cours, il revient et il dort. C’est simple et pas trop compliqué à faire surtout quand on est quelqu’un qui estime qu’il ne faut pas trop sortir de la routine en particulier quand on voit ce qui pourrait arriver à lui et à ses proches s’il sortait trop de la routine.
Quelle musique chantez-vous sous la douche : Il ne chante jamais ou presque sous la douche. Il ne connaît que très peu de chants, sauf quelques chansons de k-pop, mais lorsqu’il est trop fatigué, on peut lui entendre fredonner un mélodie bien qu’il se taise rapidement dès qu’il s’entend. Un objet fétiche : Il s’agit d’un vieux ruban rouge. Il est assez usé et commence même à perdre ses fil. De plus la couleur n’est plus aussi vive qu’au début mais on voit qu’elle était celle d’origine. Il le met généralement lors des grandes occasions en nouant ses cheveux en queue de cheval sinon, il reste dans une de ses poches au chaud.
Vos vacances idéales : Ses vacances idéales sont aussi simples que la journée idéale. Il s’agit juste de passer du temps avec ses parents en faisant des activités basiques genre parler.
Votre petit rituel du soir : Il lit un livre avant de noter sur des petites feuilles volantes ses activités de la journée qu’il met ensuite dans l’ouvrage et puis, il va simplement dormir.
Le fond d’écran de votre téléphone portable : Malheureusement, il n’a pas un portable suffisamment récent et perfectionner pour pouvoir prendre des photos ou mettre un fond d’écran, il s’agit donc de l’écran de base une sorte de fluide rouge sur un fond bleu.
Quelle histoire lui racontait sa maman/son papa/ sa nounou quand il était petit ? : Rien de bien banal. Des légendes coréennes généralement ou on lui fermait juste la lumière et puis, il se racontait sa propre histoire pendant la première phase de son sommeil.



Raconte-nous !

Sang Ki n’est en soi pas quelqu’un d’impressionnant physiquement. Non, il ne s’impose pas. Et ceux clairement.

Il faut dire qu’il est très petit pour son âge vu que le jeune homme ne fait que 1m64. On peut l’expliquer par le fait qu’il n’a pas eu une croissance normale avec sa nutrition, un peu plus… Sous-évalué par rapport au besoin nutritif du corps humain ? C’est sans doute pour ça qu’il est assez maigre. Mais depuis son arrivée en Italie, il a pris un peu même si le processus fut très lent et que ça n’a pas vraiment suffi à lui faire rattraper ses kilos en moins vu qu’il est encore loin d'avoir une IMC normale. Pour autant, il s’arrange pour cacher sa minceur par des artifices créés avec ses vêtements.

Pour ce qui est de sa peau. Elle est assez mate tirant fortement sur le doré. Néanmoins, à l’inverse des voisins chinois, elle reste un minimum claire. Et contrairement, aux Sudistes, il n’use pas de produit pour la rendre moins claire ou cacher ses imperfections. Enfin, il a un teint totalement naturel quoi et ça lui va bien comme ça. Le naturel est mieux que l’artificiel.

Mais passons ensuite à son visage. Il est loin d’être enfantin ou même représentatif de l’homme mature à la testostérone débordante. Non, il est certes bien représentatif de son sexe mais bien que sa face soit marquée et a souvent cette petite ride significative de la fatigue, il reste en même temps assez fin. De plus, ce n’est pas son nez ou ses lèvres qui iront détruire cette harmonie. Ils sont tous deux assez fin. Notons aussi que son petit museau remonte légèrement vers la pointe et que ses lèvres affichant rarement un sourire sont tout aussi fines. Seulement, pour celle-ci, s’il faisait un grand sourire, vous verrez une rangée de dents blanches pas si bien organisé que ça. Ce n’est certes pas horrible mais c’est loin d’être parfait et vu qu’il n’a pas forcément de quoi se payer les soins.

Sang Ki a aussi une fenêtre sur son visage. Si si, la fenêtre de son âme ou ses yeux. La couleur de ceux-ci est toute à fait banale. Ils sont d’un simple marron foncé. Certes s’il est dans une salle avec beaucoup de pénombres, ils sembleront noirs. Et vous le devinerez, ils sont bridés. En effet, le jeune homme a une paupière bondée et la légère cerne. De plus, ils ont naturellement en amande tout en étant légèrement étirés vers le bout. Plus haut, vous verrez de fins sourcils noirs.

Pour ce qui est de sa masse capillaire, il a des cheveux assez fin. La coupe du jeune homme est mi-longue. Tous les mois, il se les coupe afin de garder une taille réglementaire et qu’elle soit à la perfection. Même si quand il travaille ou qu’il a besoin de les dégager, le Nordiste les attache en queue de cheval avec un simple élastique ou avec son ruban rouge lors de grandes occasions telles que les examens. Sinon, ils sont brun foncé et eux aussi sont noirs dans l’obscurité.

Sinon, niveau vêtement, il préfère porter une bonne vieille chemise blanche avec un pantalon noir que des tenues trop excentrique pour lui.

Voilà donc à quoi ressemble ce jeune Nord-Coréen.


Sang Ki ne doit pas vraiment être décrit comme étant quelqu’un d’actif mais plus passif. Déjà, éloignez-vous de l’idée de quelqu’un de fou furieux et rapprochez-vous de l’image d’une tempête calme loin d’être prévisible.

Il est loin de s’exciter pour un rien et essaye de garder du mieux qu’il peut son sang-froid et de ne pas trop répondre aux provocations auxquels il peut faire face. Autant rester digne que de se baisser au niveau de l’autre. De plus, si quelqu’un se risquait à l’énerver, il ne serait pas du genre à agir sur le coup. Le jeune homme étant assez rancunier, il garde dans son coeur les différentes insultes et autres actions qui ont pu le blesser avant de tout relâcher dans une vengeance basse et froide.

Le Coréen a aussi des tendances assez colériques. Même s’il ne frappe pas et ne fait que montrer du muscle de loin, il peut s’énerver quand les provocations sont beaucoup trop insistantes ou blessantes. Et même s’il n’ira pas vous frapper, il n’empêche qu’il vous fera comprendre que vous devriez rapidement arrêter de rigoler ou de l’embêter par d'autres stratagèmes plus menaçants que douloureux pour la personne avec qui il a eu son altercation.

De plus, Sang Ki est quelqu’un d’assez méfiant. Il n’arrive pas à avoir facilement confiance. Non, il est comme un animal sauvage que l’on tente de domestiquer. Il ne peut pas accorder trop facilement ce genre de chose. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’arrive pas à savoir si les intentions sont louables ou pas. Il a connu trop de monde qui dénonçait après qu’on ait donné sa confiance… Trop de trahisons et trop de proches envoyés aux camps après une seconde où on croyait un peu trop en son interlocuteur.

C’est sans doute pour ça qu’il est un éternel solitaire qui préfère la compagnie de ses plans et de ses livres plutôt que celles des humains. Bien qu’il apprécie tout de même certaines personnes et que parlait avec eux peut être un moment où le Coréen est relativement sociable. Mais encore une fois, il n’est pas très relation et est donc assez distant. Rajoutons qu’il est aussi assez effacé et est loin d’être quelqu’un de mémorable, un avantage.

Sans compter, qu’il est très loin d’être bavard. En effet, le silence est d’or chez lui. Il n’aime pas parler pour ne rien dire et préfère de loin, dire un truc d’intéressant et de constructif qu’un truc inutile qu’on va oublier dans trois jours. De plus, même s’il dit quelque chose, vous remarquerez bien vite qu’il est loin d’être familier. Il est très poli et utilise un langage loin d’être remplie d’abréviation ou d’anglicisme. Déjà, parce qu’il ne sait pas vraiment sortir de son langage encore influencé par son dialecte. Et n’oublions pas qu’il est loin d’être chaud ou chaleureux comme la braise. Non, c’est quelqu’un de très froid qui peut se révéler gentil, certes. Mais en attendant, il ne vous montrera pas la moindre once de chaleur à part si de base vous êtes proches et là, il se montrera moins distant.

Pour vous dire que Sang Ki est quelqu’un de très observateur et que ses points de sa personnalité l’avantage beaucoup dans la pratique de cet art. Il peut se poser dans un coin et regarder les événements sans pour autant intervenir ou juste en vaquant à ses activités personnelles si vous observez sans se consacrer à autres choses est ennuyeux.

Le jeune Coréen se révèle souvent rapidement être quelqu’un de très débrouillard. Pas au point de survivre seul sur une île déserte mais il peut tout de même s’arranger pour vivre avec peu en utilisant des petites techniques de sa conception. En plus, il est très travailleur. Il travaille beaucoup histoire de montrer que malgré sa nationalité et ses origines, il vaut autant que n’importe qui et qu’il peut aussi bien réussir que B ou A.

Seulement, il faut savoir que le jeune homme n’apprécie pas énormément la société de consommation et il n’en chante pas les louanges ni même celles du libéralisme et tout autres mouvements proche du capitalisme. C’est même le contraire.

Sang Ki est quelqu’un d’assez fidèle. Il faut se dire que le Coréen n’ira jamais trahir qui que ce soit à partir du moment où cette personne est son ami ou qu’ils sont proches.

Le jeune est aussi très modeste et ne va jamais se déclarer supérieur aux autres. Son Parti l’est mais pas lui, nuance. Et encore, ses doutes ne le font plus déclarer ceci comme il y quelques années, certes.

Et encore une dernière chose, vous devez savoir que Sang Ki n’est pas la personne la plus tolérante qu’il soit. En effet, il ne supporte pas plusieurs choses qui sont à son grand regret, un peu trop présente en Italie.

Mais le Nord-Coréen a aussi des gouts.

Il faut savoir que ce dernier apprécie beaucoup le basket-ball bien qu’il soit un sport totalement capitaliste mais il n’empêche qu’il est apprécié du jeune. Celui-ci pratique aussi des sports plus traditionnels tel le taekwondo.

Et puis, il apprécie aussi la littérature ou d'autres arts tel que la danse ou certains chants traditionnels coréen. C’est assez agréable par contre….Y a un type de chant qui passe mal dans ses oreilles, la K-pop…Ca passe très mal.


Pyongyang, capitale de l’état le plus fermé de ce monde mais aussi un lieu privilégié de l’attention d’un régime aussi corrompu que communiste. C’est ici que Sang Ki naquit et hurla pour la première fois dans un petit appartement des quartiers Nord-Est de la ville. Une sage-femme du Parti avait aidé à faire sortir ce petit être du ventre de sa mère avant de le déposer dans les bras d'une jeune femme exténuée et fatiguée. Nous étions le 9 septembre 1994, jour de la fête nationale du pays. Peut-être le bambin avait-il eu de la chance de naître dans cet État ou n’avait-il été qu’une victime de plus de cette mascarade que l’on nomme la vie.

Pendant ses premières années, l’enfant baigna dans un environnement certes très proche de l’idée que l’on peut se faire d’une famille nord-coréenne : nationalisme et une réalité dure. Mais ce n’était que la facette d’une autre réalité. Lui, il ne voyait qu’un côté. Ses parents lui faisaient confiance mais un enfant pouvait si vite dire un mot de travers. Il pouvait si vite révéler l’autre réalité. Il ne fallait qu’une seconde pour que la police ne débarque et les déporte. Une seconde, une parole et un mot. « Doute ». Ironique que deux syllabes puissent ruiner des vies et les amener vers une mort certaine que l’on soit un enfant ou un adulte. Pour lui, en tout cas, il n’y avait pas de « doute », juste une famille qui comme la plupart des familles aimées sa patrie et le Parti. Une famille normale dans un pays anormal.

C’est vers sa cinquième année qu’il enfila pour la première fois le foulard rouge et la chemise blanche pour aller sur le chemin de l’apprentissage à l’école primaire. Seulement, là où il ne voyait pas l’avenir comme la plupart des enfants de son âge et juste le présent, les rouages de l’autre réalités commençaient à tourner. Son père et sa mère avaient récolté l’argent demandé par le passeur. Ce n’était sans doute qu’une question de secondes ou de semaines avant que la famille Im ne disparaît de ce petit appartement de Pyongyang emportant leurs maigres biens pour essayer d’aller vers une échappatoire à cette réalité dure d’un monde corrompu par le bien du peuple travailleur et de la famille Kim.

Et le jour où la façade de sa réalité tomba arriva bien vite. 8 Septembre 2000, il allait avoir six ans quand sa mère lui prit la main pour le ramener à l’appartement comme à son habitude. Sauf qu’elle sembla rater l’arrêt habituel. De ses petites mains, il tira la jupe de sa génitrice. Il lui demanda : « maman, on a raté la maison. » Il aurait sans doute dû se douter que quelques choses clochaient. Le fait que sa mère avait un sac plus gros qu’à son habitude . Le fait que son père n’était pas venu le chercher à la place de sa créatrice . Ou les deux ? C’est une bonne question. La femme lui sourit et d’une voix aussi rassurante que légèrement tremblante, elle chuchota à son oreille qu’il allait dans une autre maison. Le ton de la fin de la phrase lui fit comprendre qu’il ne devait pas poser plus de questions. Ils s’arrêtèrent au terminus alors que la ville avait disparu depuis longtemps ne laissant place qu’à une campagne encore médiévale et loin d’être aussi urbanisé que la ville du Parti.

Par la suite, il retrouva son père et s’en suivit une fuite longue très longue pour l’enfant de six ans. Il fallait se cacher des Nord-Coréens et des Chinois. Sa mère dût vendre son corps à ce passeur véreux. Son père dût se taire. Il dût baisser la tête. La traversé de la Thailande pour rejoindre cette terre de rêve. Ce paradis imaginé. La République de Corée. Il manquait juste deux ou trois mots au nom du pays mais pas de doute que les frères du Sud allaient les accueillir à bras ouverts, non  ?

Le début du rêve commença « bien ». Les procédures habituelles furent passées : interrogatoire pour trouver les potentiels espions, 3 mois d’éducation pour apprendre comment s’intégrer. En soi, l’enfant voyait bien la différence entre les deux pays mais à son jeune âge, il s’y fit rapidement. Sauf que pour cette branche de la famille Im, ce fut une grande désillusion. Ils avaient cru au Sud comme si c’était le rêve américain mais que nenni.

Ni son père ni sa mère ne réussirent à trouver du travail. Trop peu qualifié, l’accent qui dénonçait l’origine de la famille, la peur. Sang Ki aussi vécut mal cette « intégration ». Faisons un calcul rapide, la guerre de Corée était il y a un peu plus de 50 ans. Donc, les jeunes soldats qui ont survécu étaient toujours en vie par conséquent, il y avait une certaine haine envers le frère du Nord. Certes, on rabattait les oreilles à l’école avec la réunification mais la vérité était là, ils étaient rejetés. Mais le pire, ce devait être les enfants qui commencèrent à lui faire subir le harcèlement. Une raison ? En faut-il vraiment une. Si ce n’est justement un accent, une apparence physique ou une nationalité ? Non, il n’en faut pas ou ce sont les trois en même temps.

Et cela serait une grave erreur de penser que Sang Ki fut le seul de la famille Im à subir ces choses. Sa mère et son père eurent aussi de nombreux problèmes. Violences, insultes… Pourquoi ? Par peur. Juste par peur. Ses parents commencèrent à regretter cette fuite pensant que finalement, ils auraient dû rester au Nord malgré la misère. Ils avaient rêvé et finalement, le réveil était brutal. Il faut le dire, l’intégration dans le pays capitaliste avait été horrible et terrible voire même impossible.

Mais parfois, il peut arriver qu’il y ait de la douceur dans le malheur. En tout cas, Sang Ki eut de la chance d’avoir une prof d’arts plastiques qui accepta sa nationalité et sa différence. Oui, ce fut une chance énorme pour le jeune Nordiste. Il attendait avec impatiente ses cours. Ce fut elle, qui essaya de développer chez lui une passion pour l’art. Bien que ce fût ni le fusain ni la gouache ou même l’argile qui réveillèrent chez lui une incontrôlable envie de prendre le crayon mais bien la perspective et par extension l’architecture. Il ne savait pas pourquoi mais ça lui plaisait de faire des bâtiments monumentaux et pour beaucoup inspirés de son pays natal. Enfin, des brefs souvenirs qu'il en avait. Cette jeune professeur le voyait progresser d'année en année et ne faisait qu’encourager ses progrès sous les regards des autres professeurs dédaigneux, comment pouvait-elle aider un de ces fils de voyous et de malfrats ? Peut-être pensaient-ils ça ou peut-être pas. Peut-être est-ce qu’elle y prenait garde ou non. Il s’en moquait. Mais le problème est qu’il allait bientôt changer de collège pour passer au lycée. Il allait quitter cette prof qui lui avait tant appris. Bien que parfois, les liens profs élèves sont plus forts qu’on ne le croit et puis, elle avait l’air d’apprécier le jeune homme.

Par la suite, sa vie ne changea pas grandement. Problème d’argent et de voisinage. Au moins, on ne l’harcelait plus parce qu’il avait appris à cacher le fameux accent du Nord. Ses parents, eux, avaient plus de problèmes et commençaient sérieusement à envisager de retourner au Nord même s’il risquait le camp. Sang Ki… Eh bien, à part un sérieux rejet de la société de consommation, il s’y était presque acclimaté. Même s’il aurait bien aimé retourner juste un peu dans ce monde décrit comme horrible mais que ces souvenirs d’enfants rendaient en quelque sorte plus belle que la réalité. Il resta en contact avec la fameuse professeur. Et un jour, alors qu’ils avaient un rendez-vous pour dessiner un building random, elle lui demanda si ça l’intéressait à’essayer un concours… Il lui dit que ça lui était égal en soi mais qu’il n’avait pas l’argent pour passer ce genre de concours. Mais finalement, l’envie du professeur le contamina à sa grande surprise personnelle. Il finit par faire des recherches sur une bourse. Ce fut après avoir eu l’approbation de ses parents qu’il put s’y inscrire. Elle fut dure à avoir... Sans doute la peur qui revenait souvent chez le couple. Celle de se faire prendre par un des espions que le Parti envoyait avec les immigrés… C’était sans doute de la paranoïa mais le risque était là pour les potentiels Im restant en Corée du Nord affilié à la petite famille. Mais bref, il l’a reçu bien que ses parents l’avertir que s’il se faisait prendre, il devait se faire tout petit. Ne savait-on jamais. Mais de toute manière, avec sa sociabilité digne d’un lombric autant le dire, il n’avait pas comme qui dirait pas de chance de former des liens.

S’ensuivit une période acharnée pour le jeune Coréen encore du Nord vu que lui et ses parents avaient refusé la nationalité du Sud. Du moins,  plus que ce qu’il pouvait faire d’habitude pour montrer qu’il pouvait mieux faire, question de fierté personnelle. Mais bref, il passa son temps à plancher, bosser, travailler, se tuer à faire des croquis et on peut continuer les synonymes. Et imaginer le soir avant la date fatidique, il se drogua au café et avait un de ses maux fous à dormir. Normalement, ce n’était pas quelqu’un de stresser mais là, rien à faire, il l’était. Finalement, c’est sa mère qui l’endormi en lui confiant son vieux ruban pour lui souhaiter bonne chance et en lui chantant une douce berceuse dans le dialecte du Nord. C’était une femme avec une présence très relaxante à l’inverse de son mari ou de son fils. Et puis, le résultat fut là. Il était admis… Maintenant, venait la galère de l’avion et du reste même si elle se régla très facilement vu qu’il était bon pour vivre pour bien 5 bonnes années voire plus en Italie.  


Et toi ?

Pseudo : Capu
Âge : 16 ans et presque 8 mois.
Depuis combien de temps rp vous ? : Si on grossit le chiffre, depuis près d'un an et demi.
Comment avez-vous trouvé ce forum ? : Par un partenariat et c'est Nauja qui m'a un peu plus tenté.
Code du règlement : Validé par Elo
Des commentaires ? : J'espère que ça ira pour la raison ou même pour le personnage...Si ça ne convient pas, je changerai.



Dernière édition par Im Sang Ki le Dim 12 Mar - 20:55, édité 6 fois
avatar
Messages : 8

Date d'inscription : 25/02/2017

Age : 22

Localisation : Dans sa chambre.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Emil Sveinsson le Sam 25 Fév - 19:14

Bienvenu !!!!!

Oooooooh, un coréen du Nord ! Mais comment il a fait pour sortir du pays ? //PAF//
Bonne chance pour ta fiche ! ^^
avatar
Messages : 51

Date d'inscription : 05/02/2017

Age : 19

Localisation : Quelque part dans l'école

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Matthew Williams le Sam 25 Fév - 19:35

Bienvenue ! Courage pour la fiche! :)

Corée du Nord est un personnage complexe. Du coup je suis plutôt d'accord avec la remarque d'Emil ^
avatar
Messages : 92

Date d'inscription : 07/02/2017

Age : 18

Localisation : Dans un igloo, duh.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Kiku Honda le Sam 25 Fév - 20:15

Un nouvel asiaaaat! \ovo Bienvenue à toi, camarade! Petite relation avec notre japonais? ;DD Mais oui, voyons/pan/

Bon courage pour ta fiche, on espère que tu te plairas ici!
avatar
Messages : 83

Date d'inscription : 04/02/2017

Age : 20

Localisation : Dans les nuages

Voir le profil de l'utilisateur https://kikutrashcan.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Ivan Braginski le Sam 25 Fév - 23:33

Bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche !

Pour le coup NK ça risque d'être intéressant.
avatar
Messages : 122

Date d'inscription : 04/02/2017

Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Océane Mancham le Dim 26 Fév - 15:16

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
J'ai hâte de voir ton perso c:
avatar
Messages : 20

Date d'inscription : 17/02/2017

Age : 19

Localisation : Au soleil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Im Sang Ki le Dim 26 Fév - 18:58

@Emil : Merci beaucoup !!

@Matthew : Merci beaucoup ! En effet, et j’espère avoir réussi à bien le faire…

@Kiku : Oui !! Merci beaucoup ! Oui ! Oui ! Il faut un lien entre le Jap’ et Sang Ki ! Il faut !

@Eerikki : Merci beaucoup !

@Ivan : Merci beaucoup ! Oui..Même si j’ai peur de l’avoir mal fait…

@Roméo : Merci beaucoup !

Bon, je crois que je peux dire que j’ai fini ma fiche !
avatar
Messages : 8

Date d'inscription : 25/02/2017

Age : 22

Localisation : Dans sa chambre.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Arthur Kirkland le Dim 26 Fév - 22:45

Bonjour bonjouuur !

Alors avant tout, félicitation pour avoir fini la fiche, merci de ton inscription et bienvenue parmi nous !

Pour commencer, déjà d’avoir choisi Corée du Nord est un pari assez risqué, et c’est un personnage à prendre avec des pincettes (inutile d’expliquer pourquoi), c’est pourquoi je viens te faire un retour sur ta fiche et je ne peux donc pas valider tout de suite.
Je souhaite te dire en passant que l’on apprécie toutes dans le staff ta manière d’écrire, donc on a confiance pour ce genre de personnage (puis tu t’y connais bien niveau pays asiatiques aussi).
Nous apprécions aussi le fait que tu cherches à « éloigner » ton personnage de son pays, le faire avoir une réflexion sur tout ça, mais c’est malheureusement compliqué dans ce genre de contexte.

Tout d’abord, Sang Ki ne peut pas sortir comme il le veut de la Corée du Nord, y revenir pour les vacances, ou même tout simplement quitter le pays pour aller étudier ailleurs (prix ou non de l’école). Puisque l’école s’intègre via concours et dossiers, donc certes il a pu gagner le concours, mais ça ne vient certainement pas du Parti.
Il est quasiment impossible de quitter la Corée du Nord ou même d’y entrer, sauf si l’on s’y enfuit. Et si une personne s’enfuit d’un pays, ce n’est certainement pas pour vanter ses louanges, penser à lui tout le temps et vivre pour lui.

Bien sûr il peut être contre le capitalisme, trouver le système absurde, même agir contre (ne pas être un mouton de la consommation, essayer de sensibiliser sur ça), mais certainement pas glorifier le Parti communiste de Corée du Nord.
Tu fais plus une représentation de la nation elle-même plutôt que d’un être humain lambda, qui a intégré une école d’arts.
Une fuite plus jeune du pays serait bien plus réaliste et possible, et certainement plus riche et intéressante en rp, qu’un Nord-Coréen qui ne vit que pour son pays (malgré que le développement et la découverte de ce « nouveau monde » peut être intéressante, mais peu possible ici).

Il y a principalement l’histoire, le moral ainsi que les questions à revoir (uniquement par rapport à son côté très partisan en fait), sinon dans sa globalité ta fiche est agréable à lire, pas de fautes à reprendre.

Si tu souhaites discuter avec une de nous sur tout ça, n’hésite pas nous sommes dispo par mp ou même skype pour voir avec toi.
Après si notre vision du personnage ne colle pas à la tienne, nous ne pouvons que te proposer de changer de personnage, car malgré tout la Corée du Nord est un terrain assez glissant (mais qui n’est pas impossible !).

Voilà donc surtout n’hésite pas si quelque chose ne va pas !

Des bisous ♥
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 21

Localisation : Sûrement à la bibliothéque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Meilin Huang le Dim 26 Fév - 23:05

Je suis une sauvage qui ne t'a souhaité la bienvenue que sur CB rofl.

Je sais que ce genre de pavés ^ peut sembler impressionnant, mais sache que la Corée du Nord est un pays super intéressant à traiter et que si tu décides de continuer sur cette voie-là, j'ai vraiment hâte de voir ton personnage en RP ! Courage !

_________________
I'll walk over to you like a cat when you're asleep. I will softly hug you, I'll surprise you. You and I, on this sweet night, let’s hold tight to the night.
You’re my wolf,
I’m your cute cat  ©
avatar
Messages : 223

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 19

Localisation : Somewhere over the rainbow ~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Im Sang Ki le Lun 6 Mar - 11:17

Voilà ! J'ai essayé de corriger du mieux que je pouvais la fiche. Si ça ne convient toujours pas, je changerai encore !

@Meilin : Merci beaucoup ! J'essayerai de faire de mon mieux en tout cas !
avatar
Messages : 8

Date d'inscription : 25/02/2017

Age : 22

Localisation : Dans sa chambre.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Sondre Kjell Olsen le Sam 11 Mar - 14:19

Coucou !

Je t'ai pas encore souhaité la bienvenue ici car... Je sais pas je suis une buse /PAN

Déjà merci d'avoir édité ta fiche, c'est jamais facile quand on nous demande de corriger quelque chose.
Donc pour nous tout est ok, mis à part un dernier mini soucis de rien du tout. Il nous semble que tu as omis de corriger le questionnaire, qui est toujours bourré d'allusions à un côté partisan qui n'est plus dans le reste de la fiche.

Deux trois petits coups de clavier et le tour est joué ! Et désolée du temps qu'on a mis à te répondre !
avatar
Messages : 139

Date d'inscription : 27/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par Im Sang Ki le Dim 12 Mar - 20:56

...Je savais que j'avais zappé un truc. Bon, s'il y a rien d'autre à faire, j'ai finit mes correction !
avatar
Messages : 8

Date d'inscription : 25/02/2017

Age : 22

Localisation : Dans sa chambre.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture ne sert pas qu'à l'art. || Im Sang Ki [Finit]

Message par El Direttore le Dim 12 Mar - 21:14

nous te souhaitons la bienvenue !

Ta fiche est validée, te voilà donc élève du Da Vinci College !

Tu commences donc désormais un cursus de Architecture  , spécialité Architecture d'extérieur.
Ton numéro de chambre est le n°13
Tu peux dès à présent RP en ChatBox et dans les forums, de même que tu peux commencer ton Journal intime ou rédiger ta Fiche de relations.

Dans tous les cas, encore bienvenue et bon jeu sur Art Program Hetalia !

avatar
Admin
Messages : 118

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 63

Localisation : Dans les couloirs

Voir le profil de l'utilisateur http://artprogram-hetalia.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum