Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Gilbert Beilschmidt le Dim 26 Fév - 23:23


Show me yours, I show you mine

feat | Angleterre




Environnement général : Institut des X-Men du Professeur X.
Âge : 20 ans
Physique : Il à l’air d’un gamin de 20 piges forcément, il est donc également plus fin de corps et de visage.
Mental : Plus merdeux que la normale et beaucoup plus pédant aussi. Il a vraiment BEAUCOUP trop de confiance en lui…
Super pouvoir : Manipulation de sa masse Osseuse. Il peut augmenter sa densité et sa masse osseuse, créer des excroissances et les manipuler. Un peu comme Marrow, ou à la Wolverine en plus HardCore et avant la métallisation…
Autres : Il baise ta mère.


      Il est inutile de réellement évoqué le pourquoi du comment. Mais si vous voulez vraiment le savoir, les professeurs de l’Institut Xavier ont un humour plus que douteux, surtout en ce qui concerne les relations entre leurs élèves.
Après, Arthur et Gilbert ne sont pas forcément ce que l’on pourrait définir comme ‘‘des ennemis’’, mais il est vrai que les deux jeunes hommes ne s’entendent pas des masses lorsqu’ils n’ont pas dix bières dans le nez et du Sex Pistols à fond dans les oreilles.
Partant de ce postulat, il est donc légèrement évident, que lorsqu’ils sont tombés l’un en face de l’autre en cours de pratique, les deux mutants ont comme… déraillés.

L’albinos, comme d’habitude et en bon cancre des familles, s’était installé en dernier rang à l’écouter que la moitié des instructions du professeur qui expliquait comment le cours d’aujourd’hui allait se dérouler. Et le Prussien avait pris l’Anglais en joug et lui lançait dans le dos des petits cailloux qu’il avait discrètement ramassé auparavant. L’avantage d’être en extérieur, selon lui.
Le Germanique tentait donc de viser l’arrière du crâne blond quelques rangs devant lui, choppant parfois un autre camarade. Râlant discrètement, habitués pour beaucoup.

« - Sérieusement Gil, arrêtes…»

Son ami Francis, à quelques mètres de lui, lui chuchote de se tenir, bien qu’il arrive aussi à ce dernier d’agacer Arthur lorsque cela lui vient bien. Aujourd’hui ne semblait être l’un de ses jours.
L’albinos échangea un regard avec le Français, signifiant que ‘‘C’est bon, ce n’était pas un drame non plus’’, avant de continuer son petit manège. Et BIM ! Panier. Gilbert atteint enfin sa cible, y a plus qu’à recommencer en évitant de se faire griller par le prof qui part maintenant dans un monologue passionné sur l’héroïsme et l’esprit d’équipe… Comme si quelqu’un ici en avait quelque chose à foutre ! Non, tous n’attendait que le moment où ils allaient poutrer des cibles immobiles avec une charge maximale, juste pour le plaisir de se défouler.
Mais aujourd'hui, pour deux élèves, ce sera bien plus intéressant.

Et BIM ! Touché pour la seconde fois, les réactions de l’Anglais sont des plus amusantes, c’est comme emmerder un vieux chat grincheux, en mieux. Quand bien même on sait qu’un coup de griffe va partir. C’est simplement hilarant, on ne lasse jamais.
Jamais deux sans trois, le mutant sacrifie sa dernière munition et fait encore mouche. Bien évidemment il est fier de lui.
© designed by DEL-ightful


_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   


What about:
           

   
avatar
Messages : 140

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Invité le Dim 26 Fév - 23:26

Environnement général : Institut des X-Men du Professeur X.
Âge : 19ans
Physique : Il a l’air bien plus jeune, il est assez mince, et ne donne pas vraiment une vision imposante, ou qu’il faut craindre, au contraire même.
Mental : Très sérieux et concerné par sa vie de mutant et ce qu’il peut faire de ce pouvoir, il manque de confiance en lui, et est très assidu en cours et dans l’apprentissage à l’institut.
Super pouvoir :  Effondrement : le pouvoir de désintégrer les objets sans contact physique.

Le travail en équipe n’était pas la tasse de thé d’Arthur, mais il fallait s’y plier, pas le choix, surtout que c’était important dans leur développement personnel, pour resserrer les liens, leur apprendre à se battre ensemble et … Tout ça c’était la théorie, et le blond aimait croire dur comme fer à la théorie.
Mais comme souvent, la pratique n’a rien à voir, surtout que son binôme d’aujourd’hui n’était pas des plus agréable, et encore moins son ami. Soyons franc, à l’institut des X-Men, Arthur n’avait presque aucun ami, disons deux voire trois personnes avec qui il s’entendait bien, mais sans plus. Son côté solitaire et farouche n’aidant pas à s’entourer de centaines d’amis après tout.

Comme à son habitude, pour chaque cours, l’anglais était assis au tout premier rang, là où sont les « intellos » comme on dit. Et c’était justifié, les élèves les plus dispersés sont souvent au fond de la classe pour ne pas se faire trop remarquer par le professeur, et Arthur aimait la tranquillité et pouvoir travailler avec assiduité à chaque cours.
Le discours un peu long de Colossus sur les bienfaits de l’esprit d’équipe, l’héroïsme, sur leurs qualités de mutants et sur toutes les grandes choses qu’ils pouvaient faire commençait à s’éterniser, mais malgré tout, l’anglais continuait à prendre des notes.
Jusqu’à ce qu’un objet volant non identifié vienne le frapper à l’arrière de la tête. Sous l’effet de surprise il se retourne aussitôt dans la direction de l’OVNI, pour fusiller du regard Gilbert, ça ne pouvait être que lui, avec son air fourbe et abruti. Lui aussi n’est absolument pas enchanté par leur futur binôme, mais il faut écouter ce que les professeurs disent, ils ont sûrement de très bonnes raisons de faire ça !

De retour à ses notes, l’anglais reçoit de nouveau un petit caillou, essayant une nouvelle stratégie, il tente d’ignorer, avant que le troisième le frappe de nouveau. Il crispa ses poings sur la table, avant de lever la main pour s’adresser au professeur.

« -Pardonnez-moi monsieur d’interrompre votre cours, mais Beilschmidt ne cesse de me lancer des cailloux, et cela me déconcentre pour écouter votre cours ! »

Colossus s’arrêta aussitôt dans sa longue tirade, pour aller vers Gilbert, pour lui expliquer que tout ça c’était mal, qu’il fallait qu’ils s’entraident, et c’était le retour du long monologue dont on ne voit pas la fin, avec en plus de ça l’accent russe bien prononcé.
Pas peu fier de la réaction du professeur, l’anglais souriait, en jetant un petit coup d’œil à l’albinos alors qu’il ne pouvait plus s’échapper de la malédiction du monologue. Ou du moins jusqu’à ce qu’il les autorise à se lever et commencer l’entraînement.
Entraînement qui s’annonçait plus que tendu entre les deux, mais l’anglais en vrai personne distinguée, serait capable de se contenir, et de ne pas faire étalage de son pouvoir, chose qu’il détestait par-dessus tout, au contraire de l’albinos.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Gilbert Beilschmidt le Dim 26 Fév - 23:28


Show me yours, I show you mine

feat | Angleterre

     

     
Buried in teeth
Buried in teeth
Buried in teeth
Can't tell if I've got rivers or veins
Running under my skin
Flowing out over the plains
There's trapped antennae
All tangled up with these brains
And the spin of cocoons whispers your names
 

      Le Prussien reprit soudainement un air sérieux à l’intervention d’Arthur, retenant le sourire d’imbécile qui lui déformait la bouche et le fou rire bloqué dans sa gorge.

«-Arthur t’as des hallucinations je pen- »

Pas le temps de finir la phrase destinée à se foutre de la gueule de la balance de service. Colossus le coupe, avançant son immense gabarit chromé au milieu des élèves pour s’approcher de lui,  déblatérant une nouvelle tirade ennuyante sur la beauté de l’amitié et du respect et bla et bla et bla.
Gilbert roule des yeux en soupirant, manifestement blasé. Face au comportement de l’élève, le professeur se crispe. Il somme l’albinos de l’écouter, que ce qu’il tente de lui expliquer est important s’il l’on fait de grandes et de belles choses.

«- …N’est-ce pas ce que tu veux faire, Gilbert ?»

L’intéressé grimaça de plus bel en entendant son nom massacré par l’accent russe.

«-Ouai si vous voulez, mais j’ai pas l’impression qu’on apprenne quoi que ce soit à vous écouter radoter du… j’sais pas moi, Gandhi.»

C’est bien là le seul homme pacifiste qu’il connaisse. Oui, il n’a pas une très grande culture. Oui, c’est triste.
Colossus toise le gamin, irrité.

«-Tu veux faire pratique, c’est ça ?
-Bah oui carrément, on est en cours de quoi sinon ?
-….Très bien.»

Le géant l’attrapa par l’épaule et le poussa vers l’avant, pour l’extraire du groupe. Au passage et puisqu’ils semblaient avoir un différent, le professeur en fit de même avec l’anglais sans même lui laisser l’occasion de poser ses fournitures.
Gilbert n’eut pas vraiment le temps de comprendre ce qu’il se passait que le professeur, visiblement vexé, ne lui demande de montrer comment et avec quoi il compte jouer les héros.

«-De quoi ?! Mais j’vais pas m’entrainer sur Kirkland ! J’vais le briser comme une allumette, il fait 18 kilos tout mouillé…»

© designed by DEL-ightful



Dernière édition par Gilbert Beilschmidt le Dim 26 Fév - 23:38, édité 1 fois

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   


What about:
           

   
avatar
Messages : 140

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Invité le Dim 26 Fév - 23:29

L’insolence de Gilbert n’avait donc aucune limite, même pas un prof imposant, terriblement fort, et qui serait capable de l’écrabouiller contre le sol d’un seul petit coup de poing. Un garçon qui n’a pas froid aux yeux ? Ou un abruti tout simplement.
En entendant le nom « Gandhi » l’anglais soupira en roulant des yeux. Sa bêtise et son manque de culture était des plus dramatiques, et l’on s’étonne pourquoi Arthur ne pouvait pas le supporter. Lui qui était si sérieux, et assidu en cours, se retrouver avec cet agitateur n’était absolument pas bon pour ses nerfs.

Mais avant même de commencer ses exercices de respiration pour se détendre, l’anglais se fit attraper par l’épaule, par surprise, sans comprendre ce qu’il se passe, outre le fait qu’il sentait la main froide de Colossus sur sa peau. Il regarde le professeur interloqué, sans lâcher le stylo qu’il avait en main, avant de finalement se faire lâcher à peine plus loin, là où tous les élèves de la classe pouvaient encore les regarder.
Regards terriblement gênant en passant, puisque tout le monde les fixait avec intérêt, certains surpris, d’autres exaspérés par un énième débordement en cours, d’autres impatients d’enfin voir de la bataille, et les pouvoirs respectifs de chacun pour ceux qui ignoraient encore.

«- Pardon ?! »

La petite phrase de Gilbert n’allait pas être ignorée si facilement, surtout qu’il s’agissait encore une fois d’une réflexion sur sa carrure, absolument pas imposante, surtout quand Colossus se trouvait juste à côté.

« - Je ne fais pas dix-huit kilos !! Et tu serais incapable de me faire du mal, je ne suis pas sans défenses tu sais ?! »

Il ne possédait aucune force physique, et encore moins de l’endurance, mais son pouvoir de mutant était suffisant pour qu’il soit capable de se défendre. Il détestait simplement s’en servir, incapable de se contrôler sous le coup de la colère, ce qui expliquait la raison de sa venue à l’institut du Professeur Xavier.
Son pouvoir de mutant l’effrayait depuis qu’il l’avait découvert, s’opposant totalement aux élèves comme Gilbert, qui avaient une totale confiance en leurs pouvoirs, et qui savaient se contrôler. L’albinos faisait partit de ceux fier de montrer ce qu’il savait faire, prétentieux au possible, alors qu’Arthur au contraire, ne s’en servait presque jamais.

« - Je ne compte pas jouer les héros pour ma part, mais je peux me défendre et euh, faire ceci… »

Pour l’exemple il lança son stylo qu’il gardait encore, la main toujours tendue vers lui, le dit stylo commença à se désagréger petit à petit, comme de la poussière avant de disparaître entièrement. Arthur se mit à fixer Gilbert pour voir sa réaction, et comme pour l’avertir que son petit pouvoir ne lui faisait absolument pas peur, il ignorait lui-même les limites de ce qu’il pouvait faire, mais détruire des petits projectiles, cailloux ou autre, ne serait absolument pas un problème.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Gilbert Beilschmidt le Dim 26 Fév - 23:33


Show me yours, I show you mine

feat | Angleterre

     

     
Buried in teeth
Buried in teeth
Buried in teeth
Can't tell if I've got rivers or veins
Running under my skin
Flowing out over the plains
There's trapped antennae
All tangled up with these brains
And the spin of cocoons whispers your names.
 

      L’anglais semblait aussi troublé que lui, au début. Mais les mots de Gilbert semblèrent le heurter plus que la poigne de Colossus sur son épaule.
À ses arguments, il haussa un sourcil. Peu convaincu.

«-Wow… c’est… impressionnant… #cynisme.»

Il n’était nullement impressionné par la petite démonstration du gringalet en face de lui. Il devrait pourtant, car le professeur avait comme un air sur son visage métallique qui semblait traduire « méfis-toi ». Lui était en parfaitement connaissance de la mutation d’Arthur et de ses dangers. Mais les dangers, le prussien, il n’en avait cure. Il s’en riait même.

Cependant, Kirkland semblait déterminé et outré par le manque de respect que Gilbert venait de lui présenter. Aussi, ce dernier sourit en coin, car il voyait dans le regard de son camarade qu’il en voulait. La rage lui enflammait la tête, et ça amusait l’albinos.
Il donna un léger coup de hanche sur le côté, précis, sec et une excroissance visiblement osseuse pointa hors de sa cuisse, déchirant son jean. Un coup de pied au sol et l’excroissance grossit davantage pour que Gil puisse enfin empoigner le corps osseux. Une grimace, quelques bruits de craquements désagréables et une gêne dans l’assistance plus tard, l’albinos s’amuse à faire tourner son ex-fémur dans l’air d’un mouvement souple du poignet.
La base de l’os semble brisée, le taillant en pointe et l’autre extrémité, elle est plus large qu’à l’accoutumée. Cela donne à l’arme des airs de massue.

Gilbert souriait, bien fière de lui malgré les onomatopées de dégoût marmonné en fond sonore. Il afficha fièrement sa ‘‘création’’ en la lançant en l’air pour la faire tournoyer et parfaitement la rattraper ensuite, puis tapa quelques fois dans sa main libre avec en faisant quelques pas vers l’anglais.

«-Désolé Arthur, mais ça va saigner…»

Sur ces mots, il se jeta sur son adversaire d’un jour, avec l’idée de lui balayer les jambes d’un coup de masse. Après quoi il se ferait une joie d’écraser ses poignets sous ses Docs pour l’immobiliser et lui coller l’extrémité pointue de l’os sous le menton… Encore faudrait-il qu’il la garde suffisamment longtemps dans les mains pour cela…

© designed by DEL-ightful



Dernière édition par Gilbert Beilschmidt le Dim 26 Fév - 23:37, édité 1 fois

_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   


What about:
           

   
avatar
Messages : 140

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Invité le Dim 26 Fév - 23:34

Arthur avait déjà entendu des échos du pouvoir de l’albinos, un truc décrit comme « dégoutant » ou « trop bizarre » suivi d’un rire peu intelligent ou d’un « il est trop malade ce mec » et le même rire encore après.
Là il avait le droit à une démonstration en temps réelle, alors que son os sortait doucement jusqu’à traverser son pantalon. Son pouvoir était un peu con quand même, dès qu’il devait s’en servir, il avait soit beaucoup de sous pour se racheter des vêtements à chaque fois, soit des talents en couture.
Mais que ce soit l’un ou l’autre, c’était bête, et pas très pratique malgré tout.

Et bien sûr Arthur n’échappait pas à la règle de la « tête dégoutée quand on regarde un mec sortir un os de son corps et que ce n’est même pas pendant un match de foot qui a mal tourné », il avait vu des choses plus esthétiques quand même que ça, mais à l’institut du professeur Xavier on lui avait appris le respect de l’autre, ainsi que le respect des pouvoirs des autres mutants, tout ça dans la paix et le bonheur.

Oui bah il n’empêche que là c’était particulièrement dégueu.

Mais l’anglais ne se démontait, et le regardait droit comme un I, absolument pas impressionné. Pourquoi son adversaire du jour manquait il cruellement de jugeote, et de cerveau surtout ? Il venait tout juste de lui faire une démonstration que tout ce qu’il tenterait serait totalement inutile.

« - Gilbert je ne pense pas que tu as bien réfléchit tu sais…. »

En le voyant se jeter contre lui, par réflexe il tendit la main droit devant lui, il se concentra suffisamment vers « l’os-massue » qu’il tenait, pour qu’elle finisse par se désagréger petit à petit, pour s’envoler en une fine poussière comme si rien n’avait jamais existé.
L’albinos n’avait vraiment rien suivi en fait, le pouvoir d’Arthur était de désintégrer toute matière, peu importe ce dont il s’agissait. Et la matière osseuse ne faisait pas exception. N’ayant jamais pu l’essayer en vrai, en même temps, qui s’amuse à désintégrer les os des autres hein ? L’anglais avait pu apprendre une nouvelle facette de son pouvoir, rendant son ennemi osseux totalement inoffensif à présent.

« - Gilbert… Tu ferais mieux de réfléchir et de capituler là… »

Quiconque avec un semblant d’intelligence le ferait, et s’arrêterait au lieu de vouloir continuer ce petit cirque sans fin. Mais l’albinos ne faisait pas partie de ce genre de personnes qui pensent avec leur tête, et non pas avec leurs muscles, ou le pouvoir de mutant, au choix.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Gilbert Beilschmidt le Dim 26 Fév - 23:37


Show me yours, I show you mine

feat | Angleterre




Buried in teeth
Buried in teeth
Buried in teeth
Can't tell if I've got rivers or veins
Running under my skin
Flowing out over the plains
There's trapped antennae
All tangled up with these brains
And the spin of cocoons whispers your names


      On peut aisément définir chaque étape de décomposition du visage de l’albinos lorsque son ex-fémur tomba en miette. L’incompréhension mêlée de beaucoup de colère déformait les muscles de son visage. Tout de même, un stylo et de l’os, ce n’est pas la même chose.

Colossus affichait un air plutôt satisfait face à la redescente sur Terre de l’albinos. Il est certain qu’il faisait moins le fier. Mais il était trop prétentieux –ou trop stupide- pour abandonner aussi vite. Une expression déterminée se lut soudainement sur son visage et ses yeux brûlaient d’une envie de victoire.

S’il pouvait détruire un objet massif qu’il avait eu le temps de voir, qu’en serait-il si ses métacarpiens se prolongeaient subitement hors de son poing, en des pointes aiguisées ? Oui, depuis qu’il avait vu le professeur Logan en action, l’allemand avait passé des heures à créer sa propre version de la mutation de Wolverine. Sans le métal évidemment…
Gil s’exécuta donc. Il attrapa Arthur par le col en ignorant complètement sa mise en garde. Il ne pouvait tolérer que ce minable le batte sans bouger un cil. C’était un affront qu’il ne supportait pas. Il ne narguait avec son air blasé et supérieur. Arthur le trouvait stupide de s’entêter ainsi. Ça le rendait furieux. Soit, stupide oui il l’était sans doute, ou alors il avait beaucoup trop de fierté.

Tenant fermement le blondinet pour le maintenir au sol, il le menaça de son poing. Il amorça un mouvement, comme pour le frapper sous le menton, mais avec l’intention de se stopper à quelques à une dizaine de centimètres de sa gorge. Puis, comme prévu il étirerait les os de sa main -sauf le pouce- en de longues “griffes” qui viendrait frôler la peau du Britannique.

«-GILBERT !»

La voix du professeur stoppa l’albinos dans son élan. Évidemment il ne prévoyait pas d’ouvrir la gorge d’Arthur. Mais, il est vrai que ça y ressemblait beaucoup. Certains élèves avaient retenu leur souffle ou se masquaient la bouche avec leur main pour retenir des bruits de panique en pensait comprendre ce qu’allait faire Gilbert.
Le Germanique releva les yeux vers le géant de métal qui était venu poser sa lourde main sur son épaule pour le retenir au cas où. Il le poussa ensuite en arrière pour l’éloigner d’Arthur en le toisant d’un air autoritaire et un peu déçu. Il allait trop loin à son goût.

© designed by DEL-ightful


_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   


What about:
           

   
avatar
Messages : 140

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Invité le Dim 26 Fév - 23:42

Comment l'albinos faisait-il pour ne pas comprendre qu'il n'était pas en position de force ? Il ne disposait pas d'un pouvoir capable de contrer le sien.
Le genre de pouvoirs qui arrivent à bloquer le blond sont ceux qui brouillent l'esprit. Sans concentration Arthur était incapable de faire quoique ce soit. Certes sa capacité à se concentrer était sur la voie de l'amélioration, il réagissait plus rapidement qu'avant. Mais si il était trop troublé, ou son esprit totalement bloqué, le blond ne pouvait plus rien faire.

Mais sans même avoir le temps de réfléchir à quoique ce soit, ou de s'en aller tout simplement, puisque la petite démonstration pour amuser la galerie était terminée, le blond se retrouve projeté au sol dans l'incompréhension totale. La respiration coupée quand son dos frappe le sol, il étouffe un gémissement de douleur mêlé à la surprise. Incapable de réagir, le temps d'analyser ce qui lui arrive, l'albinos commence déjà à sortir ces pseudos griffes os de ces mains.
Si il désintègre ces nouvelles griffes, il va définitivement perdre les os ? Ou alors peut-il les détacher et en ravoir ? Ou sa main va se retrouver sans os et totalement molle ? Et si … Trop de questions étaient entrain de fuser dans l'esprit du blond pour prendre une quelconque décision intelligente. Puis il est surtout incapable de se concentrer, de parvenir à se défendre. Voilà son principal défaut, un manque de concentration terrible dans les situations les plus critiques.
Les professeurs le faisaient travailler sur ça depuis le début. En cours il perdait facilement sa concentration, et en cas de mise en situation réelle de combat, une fois sur deux il n'arrivait à rien.

L'anglais sursauta en entendant Colossus crier de sa voix grave et de son accent marqué. Il le débarrassa rapidement du parasite albinos, soulagé de ne pas avoir risqué sa vie de par son manque de réaction. Arthur se redresse pour se remettre sur ses pieds et épousseter ces vêtements, faisant voler des petits nuages de poussière.

« - Maintenant ça suffit les clowns. Chacun va s'entrainer en duo. Gilbert, Arthur, ensemble. Et pas de bagarre ! »

Et voilà que la sentence tombe encore une fois, par la voix toute puissante du professeur. Pourquoi l'obliger à se mettre avec lui ? Et surtout, en binôme... Il travaille tellement mieux seul ! Colossus explique en quoi consiste l'exercice, se battre contre des cibles avec leurs pouvoirs respectifs, et avec l'aide du binôme. Bras croisés, l'anglais attend devant une cible.

« - Vas-y Gilbert, à toi l'honneur, montre ce que tu peux essayer de faire. »

Il n'avait pas pour l'habitude de montrer autant de mauvaise foi pendant un cours, surtout un exercice si important. Pour apprendre les pouvoirs de l'amitié, et le travail en équipe, ce que le professeur Charles Xavier essaye de tant leur enseigner. Mais là, l'amitié c'est juste impossible avec Gilbert.
Invité
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Gilbert Beilschmidt le Mer 31 Mai - 2:06


Show me yours, I show you mine

feat | Angleterre

     

     
Buried in teeth
Buried in teeth
Buried in teeth
Can't tell if I've got rivers or veins
Running under my skin
Flowing out over the plains
There's trapped antennae
All tangled up with these brains
And the spin of cocoons whispers your names
 

      Gilbert détourna le regard en dégageant son épaule de sous la main du géant. Sa fierté en avait quand même prit un coup. Il n’aurait jamais cru le blondinet capable de ça, ou ne serait-ce qu’être capable de quelque chose… Il n’oserait jamais l’avouer, mais au-delà du fait était profondément outré par la facilité avec laquelle Arthur s’était débarrassé de ses armes, au fond là, il lui faisait peur.

«-Maintenant ça suffit les clowns. Chacun va s'entraîner en duo. Gilbert, Arthur, ensemble. Et pas de bagarre !
-HEIN ?! Mais- ...Quoi ? Vous êtes sérieux ?»

Après son échange assez musclé avec le british, l’albinos s’étonna de la demande du professeur. Après tout, qui pourrait empêcher Arthur de se venger en lui désintégrant Dieu sait quoi. Il fronça les sourcils avant de toiser son binôme. Son air se voulait dédaigneux, mais il avait une teinte de suspicion dans le regard.
Cependant, à y réfléchir, c’était une occasion d’en apprendre un peu plus sur les capacités que blond cachaient soigneusement. Gil le suivi jusque devant la cible, et à son ordre il lâche un bref rire, moqueur.

«-Quoi ? La dérouillé ne t’as pas suffit ?»

Bien qu’il sache que si le combat en était resté aux attaquent à distance, le germanique aurait sans doute perdu. Mais pour l’heure il préférait oublier ce scénario. Il se tourna vers la cible, à une dizaine de mètres d’eux, et après un instant de pause et de silence, il jeta trois piques osseux d’un lancé de bras pas encore tout à fait optimal, surtout pour ce qui est de la précision.
Les trois se plantèrent dans la cible, mais aucune ne toucha le centre. Gilbert retient un grondement, mais pas son insulte.

«-Dammit!»

Il ne prit même pas la peine de vérifier la réaction de son camarade. Il le voyait de là son sourire moqueur et il n’avait pas besoin de ça.

«-Bah vas-y, fais mieux peut-être !»

Son regard resta planté sur la cible, attendant l’attaque d’Arthur, et le résultat surtout… Sans doute que ça ne serait pas trop prise de tête pour Mr JeDécomposeToutCeQueJeVois… il aimerait bien le voir se rater tient. Ça lui ferait une occasion de se rattraper.


© designed by DEL-ightful


_________________
2 COOL 4 SCHOOL

   


What about:
           

   
avatar
Messages : 140

Date d'inscription : 26/01/2017

Age : 23

Localisation : Sous une guitare sans doute

Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Show me yours, I'll show you mine | ft. Angleterre

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum